Chute des cheveux crépus ou métissés

 

traction-coiffures

Perte de cheveux par traction caractéristique

 

Plusieurs particularités concernant la chute des cheveux crépus ou métissés nécessitent une très grande attention et justifient qu’un dossier spécial leur soit consacré.  Quant aux traitements idoines ils doivent également faire l’objet d’un dossier spécial.

La perte de cheveux peut en effet répondre aux facteurs généraux habituels : un problème hormonal, une déficience thyroïdienne, le stress, une carence alimentaire… Mais elle est beaucoup plus souvent liée aux pratiques spécifiques de coiffure afro : tresses, rajouts, tissages, défrisages.

 

CHUTE OU CASSE ?

Ne confondez pas  chute de cheveux, au sens traditionnel du mot, et casse des cheveux. Les deux problèmes ne sont pas de même origine. Le premier correspond à un dérèglement des cycles capillaires, les cheveux tombant avec leur racine. Le second correspond à la brisure en deux de cheveux qui ont été fragilisés par manque d’hydratation.

1° FACTEURS DE CHUTE DE CHEVEUX EXTERNES, LIÉS À LA COIFFURE

LES CHUTES DE CHEVEUX PAR TRACTION

traction-petites-nattesContrairement aux chevelures de type occidental ou asiatique, les chutes dite “par traction“ des chevelures crépues représente (avec les pertes par cassures) la cause de chute de cheveux la plus répandue, bien avant la pertes des cheveux de type hormonale

LES CAUSES
Elles sont déclenchées par la traction continue que les petites tresses et les rajouts capillaires trop lourds exercent sur le bulbe. Cette traction éloigne les racines de leur zone d’irrigation et précipite la chute des cheveux. Trop souvent sollicités à produire de nouvelles repousses, les follicules pileux s’atrophient lentement et finissent par ne plus en produire du tout, s’ils ne sont pas traités à temps.

VOS SYMPTÔMES
Le dégarnissement commence souvent par un recul de l’implantation capillaire sur le devant du crâne. Les cheveux se raréfient également sur le vertex (sommet de la tête). Le trouble s’accompagne parfois de signes d’inflammation des follicules pileux (folliculite), avec formation de minuscules pustules autour des cheveux ou des repousses.

CONSEILS
Un conseil de bon sens, d’abord : lorsque les symptômes d’une chute par traction sont repérés au diagnostic, notre première recommandation est de vous inciter à alléger le poids de vos rajouts (si vous en portez) et de composer des nattes plus lâches sur les premiers centimètres, au départ de la racine. Cela permet à votre chevelure de respirer et de ne pas souffrir des variations atmosphériques : quand l’air est sec, les cheveux sont moins élastiques, ils se rétractent, les racines sont tirées vers l’extérieur (ce qui contribue à les affaiblir).

TRAITEMENT CLAUDERER
Il faut un peu de patience et d’assiduité, mais les résultats Clauderer sont spectaculaires, après quatre mois de traitement, avec le Sérum 6R.
La méthode requiert trois opérations successives à chaque soin :
– Massages élaborés pour ôter les tensions,
– Puis application d’un Lait Clauderer, anti-inflammatoire et cicatrisant pour assainir le cuir chevelu.
– Application enfin, du Sérum Clauderer 6R, pour réactiver les follicules pileux encore en vie. Ce sérum, testé en 2013 par l’équipe du Professeur Herbein du CHRU de Besançon, a prouvé sa capacité à régénérer les cellules souches des cheveux et son efficacité sur leur repousse.

AVANT-METHODE-CLAUDERER
APRES-METHODE-CALUDERER

Deux photos envoyées par l’une de nos clientes.
À gauche, avant traitement, en juin 2013.
À droite, repousses, après 4 mois de Méthode de soins Clauderer, en octobre 2013.

LES CHUTES DE CHEVEUX DUES AUX DÉFRISAGES

Elles sont liées d’abord à la vulnérabilité naturelle du cheveu crépu, lequel est génétiquement deux fois moins solide qu’un cheveu asiatique et un tiers moins qu’un cheveu européen. Mais ces chutes par cassure sont considérablement amplifiées par l’opération de défrisage et peuvent entraîner une brisure des tiges pilaires à toutes les longueurs, y compris au ras du cuir chevelu. Ajoutons que cette fragilité est majeure là où les cheveux ont été le plus malmenés par le nattage et les rajouts. Le front, par exemple, présente souvent un aspect d’épilation caractéristique, parfois accompagnée d’une dermite réactionnelle au défrisage.

DIAGNOSTIC
Au diagnostic cheveux des racines et de la kératine, l’expert établit une distinction entre cette chute des cheveux par cassure et une perte de cheveux pathologique, comme celles décrites ci-dessous, même si deux types de chute peuvent coexister sur une même chevelure. Il est en effet fréquent qu’une chute provoquée par les défrisages soit couplée à un autre type de chute (chute d’origine hormonale, chute par traction, par manque de fer, etc.). Une perte par cassure se marque par le fait que quand on passe la main dans la chevelure, on ramène non pas des cheveux entiers avec leurs racines mais des bouts de cheveux, parfois même des touffes entières de cheveux cassés.

CONSEILS DE BON SENS
L’application du produit défrisant doit commencer à 5 mm environ des racines, afin d’éviter d’endommager votre cuir chevelu. Il ne doit être appliqué que sur les repousses frisées, surtout pas sur les longueurs défrisées. Enfin, il ne faut jamais défriser ses cheveux, juste après un nattage, ils n’y résisteraient pas… Un délai de quinze jours minimum, accompagné de soins intensifs, est nécessaire pour permettre aux racines de se réoxygéner. Cf. Les techniques du Défrisage

TRAITEMENT
Pour les soins, se reporter à notre dossier spécial Cheveux Crépus/Défrisés : soigner et réparer

2° FACTEURS INTERNES DE CHUTE DE CHEVEUX

LES PERTES DE CHEVEUX HORMONALES, DITES « ANDROGÉNÉTIQUES »

perte-cheveux-antillais1

Pour les chevelures crépues, elles sont beaucoup moins fréquentes et plus lentes dans leur évolution que pour les chevelures de type occidental. Presque toujours héréditaires, elles sont dues à un dysfonctionnement des hormones androgènes au niveau du cuir chevelu et se manifestent par un affinement des cheveux puis par leur disparition progressive, sur des zones bien délimitées de la tête.
Chez la femme, les chutes androgénétiques se localisent sur le dessus de la tête et le vertex et apparaissent souvent à l’occasion d’une maternité ou, beaucoup plus tard, au moment de la ménopause.
Chez l’homme, elles se traduisent par une calvitie graduelle sur les golfes, le dessus de la tête et sur le vertex (tonsure).

LES CHUTES DE CHEVEUX DUES AU STRESS

Le stress, la fatigue, un choc émotionnel violent peuvent entraîner une chute des cheveux diffuse sur l’ensemble de la tête ou seulement sur les côtés (c’est le cas parfois pour les femmes). Après l’arrivée en France, le désarroi que provoque le changement de climat et des habitudes de vie est souvent à l’origine de ce type de chute.

LES CHUTES DE CHEVEUX PAR CARENCE FERRIQUE

Ce sont des chutes diffuses sur l’ensemble de la tête. Celles-ci touchent principalement les femmes et débutent par un amincissement caractéristique de la kératine et de la racine des cheveux. Plus fréquentes chez les Afro-antillaises que chez les Occidentales, elles doivent faire l’objet d’un dépistage systématique, en cas de port du stérilet, de règles abondantes ou de maternités multiples. Conseil de bon sens : surveillez de près votre alimentation et consommez des aliments riches en fer tels que boudin noir, foie, viandes rouges, cacao, amandes… Et n’oubliez pas que la vitamine C facilite le transport du fer : un jus d’orange pris au cours du repas multiplie par trois l’absorption du fer contenu dans les aliments ingérés.

CARENCE EN VITAMINE D

Les Afro-antillaises et les Africaines ont plus tendance que les femmes occidentales à manquer de vitamine D. Cela peut représenter un facteur supplémentaire de chute des cheveux Vitamine D et chute de cheveux.

DIAGNOSTIC
Il faut commencer par vous faire établir un diagnostic des cheveux avec analyse de leurs racines et de leur kératine. Cette analyse de vos racines et de votre kératine est indispensable, elle va dicter le choix de votre traitement. A noter : au Centre Clauderer, nous procédons à un diagnostic « spécial cheveux crépus ou métissés ». Cet examen détermine la (ou les) cause(s) de votre perte de cheveux et fait la distinction entre facteurs déclencheurs et facteurs aggravants. Ceci, pour mieux ajuster le protocole de soins que nous vous proposerons.

TRAITEMENT
Comme nous l’avons souligné plus haut, pour neutraliser la chute et favoriser une repousse vigoureuse, il faut d’abord rééquilibrer l’écosystème particulier de votre cuir chevelu. Notre Méthode de Soins antichute comprend deux volets : préparation du cuir chevelu (avec les Laits Clauderer) et stimulation de la circulation du sang et de l’activité des racines (avec les Sérums Clauderer)  Soins Clauderer pour cheveux crépus ou métissés.

main3

Les contenus, figurant sur les pages de ce site, sont la propriété exclusive du Centre Clauderer. La reproduction ou représentation, intégrale ou partielle, des pages, des données et de tout autre élément constitutif du site, par quelque procédé ou support que ce soit, est interdite et constitue, sans autorisation expresse et préalable du webmaster info@clauderer.com, une contrefaçon sanctionnée par les articles L335-2 et suivants du Code de Propriété Intellectuelle.

image-placeholder.svg

Diagnostic Clauderer approfondi

Faites établir un check-up complet de vos cheveux

Je veux un diagnostic