J’ai les cheveux gras : que faire ?

Que faire pour mes cheveux trop gras?

Avoir les cheveux trop gras c’est un problème mais pas une fatalité. Pour éviter d’avoir des cheveux qui graissent trop vite, il suffit de suivre nos conseils sur la santé et beauté du cheveu. Tout d’abord, pour bien traiter le problème des cheveux gras, il faut identifier la cause : pourquoi mes cheveux sont-ils gras ? Ensuite, que faire pour soigner des cheveux qui graissent pour certains dès le réveil ? Quelles sont les solutions rapides et efficaces pour lutter contre des cheveux qui graissent trop vite ?

Pourquoi j’ai les cheveux gras ?

La production de sébum est un phénomène tout à fait naturel et même utile ; le sébum est produit par les glandes sébacées situées à la base des cheveux (et des poils). Utile au maintien d’un cuir chevelu sain et hydraté, le sébum protège aussi les cheveux de la pollution et de la déshydratation.

En temps normal, cette glande sébacée, dont l’activité est régulée par les hormones au premier rang desquels la testostérone sécrète une quantité modérée de sébum. Le premier rôle du sébum est de participer à la protection de la peau: combiné à la perspiration cutanée (évaporation d’eau par la peau sans sudation apparente), le sébum compose le film hydrolipidique qui représente une véritable la barrière protectrice de la peau et du cuir chevelu. Le sébum est aussi un élément essentiel pour lubrifier la fibre capillaire. Chez les hommes comme chez les femmes, l’activité des glandes sébacées, donc la sécrétion de sébum est gouvernée par les hormones androgènes. Lorsque la glande sébacée est en sur-production, une présence de sébum importante apparaît sur le cuir chevelu et les longueurs des cheveux.

Quand peut-on dire que j’ai les cheveux très gras ?

Il n’existe pas à proprement parler de critère objectif qui permet de dire à partir de quand on peut considérer que quelqu’un a les cheveux extrêmement gras. Toutefois, on considère qu’une personne a les cheveux trop gras quand elle s’est lavé les cheveux le soir avant le coucher et qu’elle se réveille le lendemain matin avec des cheveux déjà gras au point d’éprouver le besoin de procéder à un nouveau shampooing.

Votre diagnostic capillaire personnalisé à 25€

Choisir le bon shampooing pour laver ses cheveux gras

Éviter les shampooings dits “pour bébés“ car l’indication ne signifie pas « ultra-doux » mais « qui ne pique pas les yeux ». En fait, ces shampooings contiennent des surgraissants utiles aux cheveux des jeunes enfants mais qui s’avèrent inutiles voire antagonistes à la santé de ceux des adolescents ou des adultes.

Contrairement aux idées reçues, nous conseillons d’éviter les produits dits “anti-séborrhéiques”. La plupart d’entre eux sont formulés à base d’alcool. Ils peuvent produire un effet immédiat mais au fur et à mesure des applications, ils vont induire une modification du pH du cuir chevelu et finalement, relancer une production excessive de sébum.

La routine pour bien laver les cheveux gras

Bien sûr, chacun doit pouvoir laver ses cheveux en fonction de ce qu’il ressent. Toutefois, nous recommandons d’éviter de les laver plus d’une fois par jour quand on a les cheveux vraiment gras.. Il convient aussi de choisir son shampooing anti-cheveux gras avec soin. Un shampooing adapté aux cheveux gras sera un shampooing ultra doux, de pH neutre (7), c’est à dire ni acide, ni alcalin, qui n’irrite pas le cuir chevelu et permet des lavages fréquents. Deux erreurs à éviter: laisser poser le shampooing et ne laver ses cheveux plusieurs fois. Laisser poser le shampooing va en effet conduire à prolonger le contact entre les agents lavants contenus dans le shampooing et le cuir chevelu, donc finalement à stimuler la production de sébum. Faire deux lavages successifs produit lui aussi le même effet. L’un comme l’autre sont à éviter.

Pour les plus courageux, un rituel vraiment efficace: se laver et rincer ses cheveux à l’eau tiède, la chaleur étant un puissant excitant des glandes sébacées. Petit « plus » : un rinçage à l’eau tiède et un dernier rinçage effectué assez longuement avec de l’eau froide est très efficace pour apaiser l’activité des glandes sébacées et permet le plus souvent d’espacer les shampooings. Pour les mêmes raisons, éviter le sèche-cheveux trop chaud. L’air chaud assèche artificiellement la peau et lui fait sécréter davantage de sébum sitôt les cheveux séchés. Bref, la chaleur qu’elle viennent de l’eau de l’eau ou du sèche-cheveux est un ennemi des cheveux gras.

Cheveux gras et pointes sèches

En cas de cheveux gras à la racine et secs aux pointes, essayer de “tenir” un jour de plus afin que les longueurs ne soient pas en contact trop fréquent avec le produit lavant qui a un effet desséchant. Si vous utilisez un démêlant ou une crème hydratante après le shampooing, appliquez ces produits sur les longueurs des cheveux et sur les pointes mais pas sur le cuir chevelu.

Massage du cuir chevelu, bonne ou mauvaise idée ?</h2 Pendant le shampooing, il ne faut surtout pas masser le cuir chevelu, cela stimule la sécrétion de sébum et la fait repartir de plus belle. Masser le cuir chevelu pendant le shampooing est une erreur très courante. Les shampooings sont conçus et formulés pour laver les cheveux, pas le cuir chevelu. En revanche, 2 fois par semaine avant le shampooing, les massages « en pincements » sont excellents pour évacuer le trop plein de sébum de votre cuir chevelu.

Alimentation et cheveux gras

Quand on est stressé, on peut avoir tendance à moins surveiller son alimentation et à consommer davantage de junk food. Malheureusement, c’est ce qu’il faut éviter quand on a des cheveux gras ! Tout ce qui est à base de sucre industriel : pâtisseries, bonbons, pain et riz blanc, fast food va stimuler l’activité des glandes sébacées En outre, ces aliments contribuent à déséquilibrer l’équilibre acido-basique d’une alimentation équilibrée au profit d’aliments acides.

Cet excès d’acidité va lui aussi contribuer à augmenter la production de sébum et rendre les cheveux encore plus gras. En revanche, augmenter les portions de légumes verts et de fruits est une très bonne chose pour ralentir la production de sébum.

Stress et cheveux gras

Avoir une vie stressante n’est pas de nos jours exceptionnel. Hors, sans que nous en soyons conscients, le stress déclenche toute une série de réactions physiologiques internes qui vont aboutir à stimuler les glandes surrénales. Les glandes surrénales vont alors libérer des quantités accrues de 3 hormones: l’adrénaline que nous connaissons tous mais aussi le cortisol qui permet au corps de mobiliser davantage de sucres pour faire face à un besoin accru en énergie et… des hormones androgènes surrénaliens. Ces derniers vont avoir un effet stimulant sur l’activité des glandes sébacées. Résultat: le stress va rendre les cheveux encore plus gras.

Cheveux gras et choix du contraceptif

Une pilule œstroprogestative de troisième ou quatrième génération peut aider à limiter la production des glandes sébacées et à rendre les cheveux sensiblement moins gras. En effet, les pilules associent pour la plupart un estrogène plus ou moins dosé (certaines ne contiennent pas d’estrogène) avec un progestatif.

Le progestatif utilisé dans les pilules de 1ère et 2ème génération est un dérivé de la testostérone. Il produit un effet similaire à celui des hormones mâles, donc un effet de stimulation de la production de sébum.

Les progestatifs utilisés dans les pilules de 3ème et 4ème génération sont considérés comme “non-androgéniques” (désogestrel, gestodène ou norgestimate) voire “anti-androgéniques” comme la drospérinone (Jasmine) ou la chlormadinone acétate (Bélara). Au-delà de la nature du progestatif, il y a aussi les dosages utilisés et la balance progestatif / estrogène. La pilule œstroprogestative reste un médicament et le choix d’avoir recours à telle ou telle autre est une décision à prendre en concertation avec votre gynécologue / médecin traitant.

Choisir le bon masque pour éviter les cheveux gras

Les masques de plantes à tanin qui s’accrochent au cheveu par affinité naturelle le tonifient et absorbent le sébum tout en laissant respirer le cuir chevelu. C’est le meilleur remède local contre les cheveux gras. Cependant, si vos cheveux sont secs aux pointes, il ne faut appliquer les plantes que sur le cuir chevelu et le premier centimètre des cheveux.

Excès de sébum et perte de cheveux

Si vos cheveux souffrent d’une alopécie progressive, un excès de sébum peut accélérer le processus d’appauvrisement de votre chevelure et conduire à produire des nouveaux cheveux de plus en plus fins. En effet, une partie du sébum va rester dans le follicule pileux, “étouffer” les racines et freiner les échanges avec le sang qui leur apporte les nutriments nécessaire à la production de kératine, donc à la pousse des cheveux.

Ce phénomène n’est pas visible à l’oeil nu, mais se détecte facilement à l’analyse microscopique des racines des cheveux: on voit alors qu’elles sont entourées d’une masse noire qui est en fait tout le sébum qui ne s’est pas écoulé vers l’extérieur et engorge le follicule pileux. Toutefois, un excès de production de sébum n’est jamais la cause principale de la perte de cheveux mais plutôt un vrai un facteur aggravant.

Cheveux gras et cure de bains de mer

La mer est un merveilleux soin naturel des cheveux gras. Celles et ceux dont les cheveux graissent trop vite durant le reste de l’année, sont généralement très heureux à la mer. Leur cuir chevelu devient moins gras et leurs cheveux plus légers : non pas avec le soleil, qui fait transpirer le cuir chevelu et stimule le sébum, mais grâce à l’eau de mer, au sel et au plancton, qui purifient et tonifient le cuir chevelu. Ce cocktail a tout simplement un effet “buvard” qui va favoriser l’élimination du sébum accumulé dans les follicules pileux et assainir le cuir chevelu. Cet effet drainant et assainissant du cuir chevelu gras peut être augmenté en effectuant, tête sous l’eau des massages de “mobilisation”.

Exemple de massage de mobilisation en vidéo

Pour conserver tous les bienfaits de ces bains de mer, il est essentiel de les rincer abondamment chaque soir à l’eau douce, voire de procéder à un shampooing ultra doux. A défaut, le sel restera sur le cuir chevelu et il aura alors non plus un effet “buvard” mais un effet “occlusif”: il empêchera le sébum de s’évacuer normalement et relancera la stimulation des glandes sébacées.

Cheveux gras, pellicules et démangeaisons

A l’origine des pellicules et des démangeaisons on trouve un champignon microscopique appelé le pityriasis. Cet organisme microscopique est naturellement présent sur tous les cuirs chevelus et reste le plus souvent inactif. Comme il se nourrit de sébum, il préfère les cuirs chevelus gras, environnement dans lequel il peut plus facilement proliférer. Sa prolifération provoque une accélération du renouvellement des cellules du cuir chevelu (d’où l’apparition de pellicules) et conduit à la production d’acides qui vont eux provoquer des démangeaisons.

Les réponses à vos questions sur les cheveux gras

Pourquoi j’ai les cheveux gras ?

Sécrété par les glandes sébacées associées aux follicules pileux, le sébum a pour fonction principale de former le film hydrolipidique, film de protection essentiel pour la peau et le cuir chevelu. Avoir les cheveux gras en ce sens est vertueux. Mais parfois c’est trop, surtout quand on a des cheveux fins qui prennent vite un aspect huileux. L’activité des glandes sébacées étant pilotée par les hormones androgènes, sur ce point, on ne peut rien. En revanche, il est assez facile, par des gestes simples, de ralentir la production de ce gras qui peut s’avérer disgracieux.

Comment arrêter d’avoir les cheveux gras ?

Clauderer vous conseille de faire un seul shampooing par jour, à l’eau tiède, et de rincer soigneusement et longuement vos cheveux à l’eau froide. Choisissez un shampooing au ph neutre, surtout pas un shampooing pour bébé. Une alimentation saine peut aussi rendre les cheveux moins gras, alors on consomme des fruits et des légumes, des sucres non raffinés, bref, on évite la junk food !

Est-ce bien de laisser ses cheveux gras ?

En vogue notamment aux Etat-Unis, le « low-poo » est une méthode qui consiste à appliquer le moins de produits possible sur ses cheveux pour ne pas les agresser. Le « no-poo », comme son nom l’indique, consiste à ne plus utiliser de shampooing du tout. On utilise des ingrédients du quotidien pour absorber le sébum et débarrasser le cheveu de la poussière avec bicarbonate de soude et rinçage au vinaigre de cidre. Dans les 2 cas, le but est d’espacer les lavages pour ne pas trop stimuler les glandes sébacées. Enfin, « la cure de sébum ». L’objectif est de « tenir » un mois sans se laver les cheveux. L’idée est de permettre aux glandes sébacées de s’auto-réguler et de trouver leur rythme naturel, sans sur-sollicitation provenant des produits capillaires. Après un dernier shampooing, on brosse soigneusement ses cheveux tous les jours, avec une brosse bien propre évidemment. La promesse : des cheveux brillants, toniques et qui, paraît-il, repoussent plus vite. Au Centre Clauderer, nous n’avons pas constaté d’effet bénéfique à cette « cure », voire le contraire.

Diagnostic Clauderer Approfondi

Faites établir un bilan complet de vos cheveux

Rejoignez nos abonnés

Obtenez un accès privilégié à nos articles, dossiers, mises à jour, et plus

50 ans d'expérience

Depuis 1968

Efficacité démontrée

Produits brevetés

4 000 clients

Par an

Produits naturels

Fabriqués en France

Retour haut de page