Que faire pour mes cheveux cassants et fourchus ?

Que faire pour mes cheveux cassants et fourchus?

Nos 10 conseils pour lutter contre les cheveux cassants et fourchus

  1. Vos cheveux cassants sont des cheveux malades. Ils ont prématurément vieilli, leur kératine ayant perdu son élasticité. Cette moindre résistance provient souvent de traitements cosmétiques abusifs tels que permanentes, défrisages, couleurs…Mais le problème peut également être lié à un dysfonctionnement de la glande thyroïde, ou à une carence en fer.
  2. TEST → Avant de traiter vos cheveux, testez d’abord leur solidité afin de vous rendre compte de l’étendue du mal. Pour cela, prélevez un cheveu sur votre tête puis étirez-le peu à peu, en maintenant fermement ses deux extrémités entre le pouce et l’index des deux mains. Si votre cheveux se casse vite, sans s’allonger, c’est mauvais signe. Et plus il casse vite, moins il s’allonge, plus c’est mauvais signe. Repère : un cheveu normal doit pouvoir s’allonger de 25 à 30 %. (Relâché, il doit reprendre sa forme initiale).
  3. Pour réparer, il faut agir avec une extrême précaution et un peu de temps devant vous. Il faut en fait pénétrer au cœur du cortex (partie intérieure de la kératine), par des masques de plantes hydratantes et protéiniques, afin de reconstruire les défenses que votre cheveu a perdues. Mais il faut aussi que vos masques contiennent des végétaux riches en ces acides gras essentiels que votre cheveu a également perdus. Ceci, afin de colmater les écailles de la cuticule (partie extérieure de la kératine).
  4. PROTOCOLE À SUIVRE
    – En premier, faites pénétrer le masque en malaxant bien vos cheveux, mèche par mèche. Les entortiller et les dé-entortiller doucement, les presser longtemps.
    – Ensuite, enveloppez vos cheveux dans un linge, préalablement passé sous l’eau chaude et essoré. Recouvrez le tout d’un bonnet de douche imperméable.
    – Enfin, gardez le masque un long moment (30 minutes minimum). Lavez ensuite vos cheveux avec un shampooing doux ou une crème après-shampooing. Dans la dernière eau de rinçage, ajoutez un peu de vinaigre de cidre ou de jus de citron, pour ôter le calcaire de l’eau.
  5. LES ENNEMIS DE VOS CHEVEUX
    – Les shampooings agressifs, les brossages, brushings et séchages traumatisants pour le cheveu. Si vous ne pouvez éviter de faire un brushing, séchez d’abord vos cheveux à l’air froid, jusqu’à ce qu’ils soient pratiquement secs. N’utilisez votre brosse (avec de l’air tiède) que pour leur donner leur forme finale. – Également ennemis des cheveux, les plaques chauffantes trop chaudes, les silicones, le soleil, les bains de mer ou de piscine : ils déshydratent et brûlent votre kératine déjà fragile.- Quant aux opérations telles que défrisages, couleurs, mèches… il ne faut appliquer le produit que sur les raccords, surtout pas sur les longueurs !
  6. AUTRES ENNEMIS, PLUS SOURNOIS
    – L’utilisation régulière de produits dits « nourrissants pour les pointes », s’ils sont à base de silicones : ils déshydratent le cheveu.
    – Également, l’utilisation régulière de laques ou de gels car ils ont tendance à affiner la kératine.
  7. Pour le démêlage et le coiffage, n’utilisez que des instruments naturels : brosse à larges poils, peigne en écaille ou en corne, ou tout simplement les doigts (pour les cheveux défrisés) !
  8. LES FOURCHES
    Elles correspondent aussi à un cheveu prématurément vieilli. Dans les meilleurs cas, elles se traduisent par un dédoublement, à la pointe ou sur les derniers centimètres du cheveu, là où la kératine est la plus fragile. Dans les cas plus graves (photo ci-dessous*), les fibrilles qui forment la kératine sont totalement désolidarisées. Si l’on veut se débarrasser des fourches, une seule solution : couper les parties fourchues car aucun soin ne pourra les réunifier. Mais avec un traitement adéquat, elles ne se reformeront pas sur les cheveux qui repousseront.* Source de la photo : Palais de la Découverte à Paris, Exposition « Le Cheveu, de Mèche avec la Science », 2011-2012.
  9. Comme pour le soin des cheveux secs, un régime alimentaire riche en acides gras essentiels et en vitamine E est conseillé.
    – Les acides gras essentiels (AGE) nourrissent les couches profondes de la peau et sont indispensables à la fabrication de nouvelles cellules dans la zone de croissance du cheveu, celle qui entoure le follicule pileux et la racine.
    – La vitamine E, elle, préserve les AGE du rancissement. Plus on ingère de ceux-ci, plus on a besoin de vitamine E pour les protéger du risque d’oxydation.
    – En tandem, les AGE et la vitamine E aident donc à lubrifier le cheveu et à le rendre moins sec et moins cassant. En contiennent particulièrement : huile de noix, de pépins de raisin, de tournesol (pression à froid), de germes de blé, poissons des mers froides, œufs de poisson…
  10. Malgré tous ces conseils, si vous cheveux demeurent cassants, faites établir un diagnostic approfondi de vos cheveux avec analyse de leurs racines et de leur kératine. Nous avons des solutions personnalisées à chaque cas !

Les réponses à vos questions sur les cheveux cassants et fourchus

La casse des cheveux peut-elle avoir une cause interne ?

Vrai ! La kératine peut se trouver affaiblie par l’hypothyroïdie qui ralentit la production de sébum (le cheveu est moins bien gainé, protégé), par l’hyperthyroïdie qui provoque une accélération du renouvellement des cheveux (donc un affinement) et enfin par une carence en fer (racines moins bien oxygénées, moins bien nourries) dont la conséquence est une kératine qui devient friable.

Diagnostic Clauderer Approfondi

Faites établir un bilan complet de vos cheveux

Rejoignez nos abonnés

Obtenez un accès privilégié à nos articles, dossiers, mises à jour, et plus

50 ans d'expérience

Depuis 1968

Efficacité démontrée

Produits brevetés

4 000 clients

Par an

Produits naturels

Fabriqués en France

Retour haut de page