Le psoriasis du cuir chevelu et la perte de cheveux

Le psoriasis du cuir chevelu et la perte de cheveux 1

Vous avez remarqué l’apparition de plaques jaunes ou de plaques blanches sur le crâne accompagnées de fortes démangeaisons ? Et si c’était du psoriasis ?

Maladie  inflammatoire chronique de la peau, le psoriasis toucherait  2% à 3% de la population mondiale. Ce taux est similaire en France où la maladie affecte 2 à 4% de la population (source : https://www.resopso.fr/le-psoriasis-en-chiffres/). Le psoriasis du cuir chevelu représente environ la moitié de ces cas (source : https://francepsoriasis.org/lassociation/documentation/fiches-conseil/psoriasis-du-cuir-chevelu/). Non contagieuse au demeurant, cette maladie peut sous ses formes les plus sévères constituer un véritable handicap dans la vie de tous les jours. Ce problème de santé n’est pas à prendre à la légère.

Encore mal connue, sans traitement définitif avéré à ce jour, parfois invalidante ou traumatisante dans un contexte social ou professionnel, cette maladie que l’on peut confondre avec la dermite (ou dermatite) séborrhéique, peut toucher le cuir chevelu seul ou bien affecter d’autres zones du corps simultanément.

Un médecin ou un dermatologue pourra vous dire précisément si vous souffrez de psoriasis dans les cheveux, d’eczéma, de dermite ou d’une simple apparition de pellicules sur votre cuir chevelu. Si les symptômes sont souvent faciles à identifier, les causes exactes sont plus  difficiles à déterminer ;  la bonne nouvelle est que, d’une part, le psoriasis n’entraine pas forcément une perte de cheveux et que, d’autre part, des traitements existent pour apaiser et freiner les crises.

LES SYMPTÔMES DU PSORIASIS

Ils se manifestent par des poussées de plaques blanches, rouges ou jaunes sur le cuir chevelu qui génèrent sans relâche des squames de couleur jaune-blanchâtre, pouvant dégénérer, si on les gratte, en croûtes rosées. Ces squames ne doivent être confondues ni avec celles de la dermite séborrhéique dues au champignon malassezia, ni avec les pellicules ordinaires dues au champignon pityriasis.

Les démangeaisons, fréquentes,sont souvent fortes et peuvent, lorsqu’elles ne sont pas contrôlées, dégrader sensiblement l’aspect des zones touchées. Dans ce cas, si on se gratte, la plaque va s’étendre et le traitement sera d’autant plus long et difficile. Dans la mesure du possible, abstenez-vous de gratter la peau du crâne : plus celle-ci est irritée, plus le renouvellement cellulaire va s’accélérer et plus la lésion va progresser.

Au toucher, la peau forme une plaque épaisse de squames, souvent de couleur jaune ou blanche. Les pellicules sont sèches. Chaque plaque a des bords bien définis. Souvent localisées, ces plaques jaunes ou blanches se concentrent à la bordure du front, autour des oreilles, tout en haut de la nuque, bref, à la limite de la pousse des cheveux.

LES CAUSES DU PSORIASIS

Comme pour le psoriasis corporel, le psoriasis du cuir chevelu est provoqué par un renouvellement anormalement accéléré des cellules de l’épiderme (kératinocytes). L’origine de cette accélération reste mal connue. C’est une maladie récurrente dont on n’est jamais sûr d’être délivré, les récidives étant imprévisibles, survenant parfois après plusieurs années de guérison. Rassurons-nous, si cette pathologie peut être source de stress voire de traumatismes chez certains, seuls des cas extrêmes peuvent avoir un impact grave sur la santé.

Trois principales pistes sont invoquées pour expliquer ce qui déclenche la prolifération incontrôlée des cellules de l’épiderme : auto-immune, génétique, psychosomatique. À ce jour, aucune de ces trois pistes n’a pu être clairement privilégiée même si la piste familiale (hérédité) semble importante, surtout dans le cas de comorbidités associées. Elles pourraient ne pas s’exclure les unes les autres, l’association des trois représentant la probabilité la plus importante de développer la maladie.

A ces causes multi-factorielles, et comme pour toute autre affection de la peau, le stress est un facteur aggravant certain : il favorise les poussées de psoriasis. Autrement dit, s’il n’est pas avéré que la dimension psychosomatique soit à l’origine du mal, il est clair qu’elle joue un rôle important dans la survenance  de la maladie.

D’autres facteurs aggravants tels que certaines familles de médicaments (bêtabloquants par exemple), un choc émotionnel ou traumatique, mais aussi l’alcool et le tabac, sont considérés comme des facteurs de risque additionnel.

Votre diagnostic capillaire personnalisé à 25€

COMMENT TRAITER LE PSORIASIS DU CUIR CHEVELU

Souvent irritant et allant jusqu’à provoquer des lésions graves, le psoriasis dans  les cheveux doit impérativement être traité dès les premiers symptômes (une petite plaque blanche, une croûte jaune qui se desquame).  En effet, même si un traitement définitif n’existe pas encore, il existe tout de même des solutions efficaces pour lutter contre ses effets les plus déplaisants.

Traitement topique du psoriasis dans le cuir chevelu

Comme il n’existe pas – pour le moment – de traitements à vie du psoriasis du cuir chevelu, la priorité est souvent d’apaiser au plus vite l’effet dévastateur des démangeaisons du cuir chevelu générées par la crise de psoriasis – effet souvent aggravé par le fait que l’on se gratte et qui accroît la gravité des lésions cutanées.

Evidemment, si l’on peut en parallèle diminuer sa consommation de tabac et d’alcool, et ainsi réduire les facteurs aggravants, tant mieux, mais il est difficile de combattre un stress chronique, quant à lutter contre son patrimoine génétique …

Le premier des traitements consiste donc à APAISER le cuir chevelu. Le soin idéal est une lotion émolliente, suffisamment douce pour ne pas aggraver le phénomène mais suffisamment efficace pour ôter en douceur les déchets cellulaires formant les plaques de squames. Avant le shampooing, une huile végétale – associée ou non à quelques gouttes d’huile essentielle bien choisie pour ses vertus anti-inflammatoires par exemple, pourra être appliquée sans frotter pour hydrater la peau et favoriser l’élimination des squames.

Souvent, un shampooing (shampooing antifongique souvent prescrit par votre médecin ou votre dermatologue) seul ne suffit pas et, chez Clauderer, nous recommandons un traitement de fond complet qui comprendra :

  • une lotion anti-inflammatoire purifiante et assainissante pour limiter rapidement l’envie de se gratter (cf Laits Clauderer aux vertus apaisantes, cicatrisantes et antiseptiques grâce à des complexes végétaux spécialement formulés), agissant en synergie avec :
  • un shampooing doux qui assainira le cuir cheveu et lavera les longueurs tout en douceur (cf Emulsions Clauderer). Choisissez bien votre shampooing et vérifiez-en les ingrédients, certains shampooings traitants – certes efficaces- peuvent à la longue se révéler trop abrasifs sur une peau sensibilisée.
  • Pour optimiser l’effet de votre soin traitant, faites un massage lors de l’application de votre Lait.

Vitamine D

D’autre part, nous conseillons à nos clients souffrant d’un psoriasis du cuir chevelu de se faire prescrire une analyse de sang afin de détecter une carence possible en vitamine D. Une supplémentation (à raison d’une ampoule par mois) comble facilement cette carence et apporterait une amélioration aux crises de psoriasis, d’après plusieurs études.

En lien avec ce qui précède, le soleil si bénéfique (dans la majorité des cas) sur le psoriasis corporel grâce aux propriétés immunomodulatrices de la vitamine D n’a pas d’influence prouvée sur les symptômes du psoriasis du cuir chevelu, les cheveux faisant écran aux ultraviolets.

Vos questions

Est-ce que le psoriasis fait tomber les cheveux ?  

Normalement le psoriasis ne provoque pas de perte de cheveux, l’affection restant superficielle et n’atteignant pas les zones où sont implantés les follicules pileux sauf dans des cas très graves ou quand on se gratte trop et que l’on arrache des cheveux par plaques. Si les cheveux tombent trop, il faut en rechercher la cause ailleurs (cf diagnostic approfondi).

Comment soigner un psoriasis du cuir chevelu recette de grand-mère 

En cas de fortes démangeaisons voici une recette d’appoint efficace :

  1. Poser une serviette chaude et humide sur la tête pour ramollir le cuir chevelu, pendant une minute environ.
  2. À l’aide d’un coton, frotter légèrement les plaques de psoriasis avec de l’huile d’olive légèrement tiédie.
  3. Dissoudre 100 mg d’acide acétylsalicylique (aspirine) dans une cuillère à soupe d’eau et l’appliquer sur les plaques. Bon exfoliant, l’aspirine aide les squames à se détacher et soulage bien les démangeaisons. Masser en douceur le cuir chevelu. À exécuter avant shampooing.

Diagnostic Clauderer approfondi

Faites établir un bilan complet de vos cheveux

Rejoignez nos abonnés

Obtenez un accès privilégié à nos articles, dossiers, mises à jour, et plus

50 ans d'expérience

Depuis 1968

Efficacité démontrée

Produits brevetés

4 000 clients

Par an

Produits naturels

Fabriqués en France

Retour haut de page