Eczéma du cuir chevelu et perte de cheveux

Eczéma du cuir chevelu et perte de cheveux 2
Eczéma du cuir chevelu : quelles solutions ?

Le cuir chevelu est une zone particulièrement sensible qui peut être touchée par plusieurs types d’eczéma. On a souvent tendance à mal les différencier. De manière générale, en phase chronique, l’eczéma se caractérise toujours par un cuir chevelu sec, irrité et induisant systématiquement un symptôme indésirable : l’apparition de pellicules. Dans une phase aiguë (poussée d’eczéma), le cuir chevelu devient rouge (inflammation) et très douloureux.

Outre l’eczéma, il existe d’autres raisons pour lesquelles le cuir chevelu peut devenir sec, démanger et générer des pellicules en nombre. Les plus fréquentes de ces raisons sont le psoriasis, les poux ou encore une infection du cuir chevelu par des champignons. Lorsqu’on est confronté à ces symptômes, notre premier conseil est donc de consulter un spécialiste qui saura identifier les véritables causes des symptômes constatés et prescrire les traitements adaptés.

LES DIFFERENTS TYPES D’ECZÉMA QUI AFFECTENT LE CUIR CHEVELU : SYMPTÔMES et CAUSES

L’eczéma est présenté comme une maladie « atopique » (comme l’asthme ou le rhume des foins), c’est-à-dire issue d’une réaction excessive de l’organisme à certains facteurs environnementaux. Ces facteurs environnementaux pouvant être selon les individus le stress, l’alimentation, l’utilisation de certains produits cosmétiques, la pollution etc. Bref, on comprend bien qu’aucun consensus scientifique n’existe concernant la véritable cause de cette maladie de la peau.

Donc au delà des causes le plus souvent inexpliquées, examinons les différentes formes que peut revêtir l’eczéma.

Le plus fréquent est l’eczéma dit « séborrhéique » (ou dermatite). Il peut affecter les bébés (ce qu’on appelle couramment les croûtes de lait), les enfants et bien sûr les adultes. Dans le cas d’eczéma séborrhéique, la peau prend un aspect rouge, génère trop vite des squames, entraînant ainsi l’apparition de pellicules en plus ou moins grand nombre.

La dermatite séborrhéique est donc une affection inflammatoire chronique causée par la surproduction de sébum, le sébum étant constitué essentiellement d’huiles naturelles sécrétées par les glandes sébacées associées à chaque follicule pileux. A noter : la dermatite séborrhéique n’est pas du tout contagieuse !

La dermatite séborrhéique étant donc une affection directement liée aux glandes sébacées, celle-ci peut également apparaître sur d’autres zones de la peau fortement concentrées en glandes sébacées : zone « T » du visage (sourcils, paupières et côtés du nez), mais aussi aisselles, haut du dos et organes génitaux.

A noter que s’il n’est pas convenablement traité, l’eczéma séborrhéique peut évoluer vers une forme plus grave comme une infection des zones touchées.

Autre type d’eczéma : l’eczéma atopique. Certes moins fréquent que l’eczéma séborrhéique, cette maladie reste toutefois assez courante. La dermatite atopique survient souvent chez les personnes souffrant d’asthme ou d’allergies saisonnières même si sa cause est encore très largement méconnue.

Elle peut apparaître à tout âge. La peau du cuir chevelu devient rouge, sèche et démange souvent sévèrement. Ces démangeaisons peuvent conduire à une infection dès lors qu’on aura tendance à gratter son cuir chevelu (geste à éviter) et donc fragiliser la peau.

La troisième famille d’eczéma est appelée la dermatite de contact allergique. Elle se développe lorsque notre corps réagit à une substance particulière à laquelle, souvent sans le savoir, nous sommes allergiques. Tous les jours, nous pouvons être en contact avec ces substances potentiellement à l’origine d’une dermite de contact allergique. Les plus fréquentes pour le cuir chevelu sont :

  • Les shampoings, gels, sprays et autres produits capillaires
  • Les teintures capillaires
  • Les bonnets de bain, et plus généralement les produits contenant du caoutchouc.

La dermatite de contact irritante est un type d’eczéma qui survient tout simplement lorsque la surface de la peau est irritée par une substance qui rend la peau sèche, rouge et qui démange. Les shampoings, les mousses, les gels capillaires ou les laques pour cheveux, et les parfums contenus dans ces produits peuvent donc tous provoquer une dermatite de contact irritante.

Il existe d’autres formes certes plus rares de dérèglements du cuir chevelu qui produisent les mêmes symptômes que l’eczéma.

Nous pensons à la folliculite (inflammation des follicules pileux) qui provoque des squames, des démangeaisons des croûtes et des pellicules. Là encore, il est important de consulter un professionnel qui saura diagnostiquer et conseiller les traitements et soins adaptés.

Enfin, on a souvent tendance à ne pas différencier l’eczéma du psoriasis. Les symptômes du psoriasis sont à la fois assez différents et très proches de ceux de l’eczéma : dans le cas du psoriasis, les plaques cutanées sont bien délimitées et de couleur blanche quand, dans le diagnostic de l’eczéma, elles sont plutôt roses voire rouges en phase aigüe, plutôt diffuses et saignent très facilement quand on les gratte. Parfois, pour ne pas simplifier les choses, l’eczéma du cuir chevelu et le psoriasis peuvent survenir ensemble. C’est fort heureusement assez rare.

COMMENT TRAITER FACILEMENT L’ECZEMA DU CUIR CHEVELU ?

Le traitement de l’eczéma du cuir chevelu dépend bien sûr du type d’eczéma diagnostiqué. Il est donc important de prendre conseil auprès d’un spécialiste qui saura vous orienter vers tel ou tel type de traitement. Retenons toutefois deux gestes essentiels qui permettent la plus souvent d’apaiser considérablement le cuir chevelu et d’atténuer les symptômes, voire de s’en débarrasser : la bonne hydratation du cuir chevelu et l’utilisation d’un shampooing absolument non irritant.

Votre diagnostic capillaire personnalisé à 25€

Hydrater le cuir chevelu

Dans tous les cas, le premier geste est de veiller à bien hydrater la peau du cuir chevelu. C’est le soin de base. Des crèmes hydratantes ou des huiles en spray peuvent être appliquées sur le cuir chevelu. Pour cela, il est important de les appliquer directement sur la peau en procédant avec méthode, c’est-à-dire en séparant les cheveux raie par raie afin que les crèmes hydratantes ne soient pas absorbées par les cheveux mais bénéficient directement au cuir chevelu. L’utilisation d’huiles est également parfois recommandée, au premier rang desquelles l’huile de coco. Nous sommes assez réservés sur l’utilisation régulière de ces huiles dans la mesure où elles finissent par obstruer les follicules pileux, perturber les métabolismes et finalement accroître les symptômes.

Pour bien hydrater la peau du cuir chevelu, nous recommandons enfin d’appliquer ces produits le soir, de laisser agir le soin durant la nuit avant de rincer au matin par un shampooing. Pensez juste à protéger votre taie d’oreiller !

D’expérience, les Laits Clauderer permettent d’apaiser et hydrater en profondeur un cuir chevelu atteint d’eczéma. Les résultats sont très rapides (2 semaines dans la plupart des cas) : n’hésitez pas à demander un diagnostic qui, seul, permettra de vous recommander le traitement adapté.

Choisir le bon shampooing

Si vous avez un eczéma du cuir chevelu, les shampooings « normaux » sont susceptibles d’irriter encore davantage votre cuir chevelu et d’accentuer les démangeaisons. En effet, les shampooings contiennent des détergents souvent agressifs et des parfums également considérés comme précurseurs potentiels d’irritation lorsqu’ils sont en contact avec la peau. Par conséquent, il est important que vous trouviez soit un shampooing moins irritant ou une crème lavante, soit que vous utilisiez simplement de l’eau additionnée de bicarbonate de soude, mélangée éventuellement à une huile fine. C’est une recette « de grand-mère » qui permet de laver parfaitement votre cuir chevelu sans l’agresser.

Précaution très importante, particulièrement en cas de cuir chevelu irrité : les bons gestes à faire pour un shampooing doux et réussi sont détaillés dans notre article Bien faire son shampooing.

Enfin, utilisez un sèche-cheveux réglé pour diffuser de l’air froid. Surtout pas d’air chaud ! l’air chaud augmentant de manière significative et quasiment immédiate la sécheresse de la peau et les démangeaisons.

Que faire lors d’une phase aigüe (poussée) d’eczéma ?

Dans la phase aiguë de l’eczéma du cuir chevelu, le traitement est le même, pas de solution miracle. Toujours bien hydrater le cuir chevelu et non les cheveux, et masser (sans frotter) longuement afin de permettre aux produits hydratants de bien imprégner la peau.

Si le cuir chevelu est squameux et très irrité, les dermatologues prescrivent généralement des stéroïdes topiques (à appliquer directement sur la peau) associés à de l’acide salicylique. En outre, si l’eczéma du cuir chevelu provoque une infection locale, alors ce traitement topique sera complété par des médicaments spécifiques comme une antibiothérapie par voie orale.

Dans tous les cas, nous recommandons le geste prophylactique essentiel, le traitement de  base : bien hydrater et hydrater très régulièrement (2 fois par semaine) votre cuir chevelu. Cette hydratation optimale permet d’éviter ou d’espacer considérablement l’apparition de phases aigües d’eczéma.

Vos questions :

Quels sont les symptômes d’un eczéma du cuir chevelu ?

L’eczéma est une maladie d’origine inflammatoire se manifestant par l’apparition de plaques rouges sur le cuir chevelu, de pellicules et de démangeaisons. Les plaques d’eczéma peuvent devenir très douloureuses si les démangeaisons sont telles qu’on ne peut pas s’empêcher de se gratter le cuir chevelu.

Comment distinguer eczéma du cuir chevelu et psoriasis ?

Pas facile pour un oeil non averti ! Les symptômes sont en effet très proches :  pellicules, démangeaisons, squames. Dans le cas de l’eczéma, les plaques sur le cuir chevelu seront  d’apparence plus rosées et mieux délimitées que pour le psoriasis. L’eczéma étant lié aux glandes sébacées, il s’étendra plutôt vers la zone T du visage alors que le psoriasis de son côté aura tendance à affecter les jointures (creux du coude, aisselles…).

Comment traiter un eczéma du cuir chevelu ?

Deux gestes essentiels permettent à coup sûr de diminuer les symptômes et d’espacer les crises : une hydratation en profondeur et très régulière de la peau du cuir chevelu et l’utilisation de shampooings très doux sans détergents ni parfums. En oubliant une pratique  : masser ou frotter le cuir chevelu lors du shampooing !

Diagnostic Clauderer approfondi

Faites établir un bilan complet de vos cheveux

Rejoignez nos abonnés

Obtenez un accès privilégié à nos articles, dossiers, mises à jour, et plus

50 ans d'expérience

Depuis 1968

Efficacité démontrée

Produits brevetés

4 000 clients

Par an

Produits naturels

Fabriqués en France

Retour haut de page