Squames sur le cuir chevelu

Que faire pour traiter les squames du cuir chevelu?
Que faire pour traiter les squames du cuir chevelu ?

En tout premier lieu, rappelons que la peau (et donc le cuir chevelu) se renouvelle toutes les 4 semaines environ. Concrètement, les cellules de la peau sont produites dans la couche basale de l’épiderme puis migrent vers la surface et sont éliminées naturellement. Et ce cycle se reproduit en permanence sans que nous en ayons conscience.

Quand tout se passe bien, on ne remarque pas du tout cette élimination, les cellules destinées à être éliminées étant dégradées en toutes petites particules (comme des poussières) avant d’être dispersées. Bien évidemment, toutes ces cellules sont mortes dès qu’elles ont migré depuis la couche basale de l’épiderme, donc au moins 4 semaines avant d’arriver à la surface de la peau ou du cuir chevelu.

En revanche, parfois on voit des squames. Ce sont en fait des agglomérats de ces cellules mortes qui se détachent du cuir chevelu avant que notre organisme ait eu le temps de les dégrader en petites particules invisibles.

Comme nous le verrons, les causes de ce dysfonctionnement peuvent être multiples.

Nous commencerons cet article par les questions les plus fréquentes que nous posent les personnes qui nous consultent pour ce véritable désagrément (squames et pellicules sur les vêtements par exemple).

1. Les squames que je constate peuvent-ils disparaître sans que je ne fasse rien ?

En fonction de l’expérience du Centre Clauderer, ces squames résultent le plus souvent d’une agression du cuir chevelu par des produits cosmétiques (shampooings, couleurs…). Cette agression provoque tout simplement une accélération du renouvellement des cellules de la peau du cuir chevelu, cellules qui n’ont pas le temps d’être dégradées en toutes petites particules invisibles mais se détachent en agglomérats de cellules. Il suffit la plupart du temps de changer sa routine capillaire, adopter de meilleurs produits dont en tout premier lieu les shampooings, des produits beaucoup plus respectueux du cuir chevelu pour que les squames disparaissent.

Si ce changement de routine capillaire ne produit pas d’effet sur les squames, il convient alors de chercher une autre cause à cette desquamation accélérée.

2. Pourquoi les squames de mon cuir chevelu sont-ils noirs ? Dois-je m’inquiéter ?

Rien d’inquiétant rassurez-vous ! C’est juste que les cellules de votre cuir chevelu ont été irriguées par la microcirculation sanguine, laquelle s’est coagulées avant que les cellules ne meurent et entament leur migration de 4 semaines vers la surface du cuir chevelu. Donc absolument rien d’anormal.

Votre diagnostic capillaire personnalisé à 25€

3. Combien de temps faut-il pour qu’un squame tombe de lui même ?

Ici, la réponse dépend complètement de la taille du squame. Un petit squame tombe très vite, de l’ordre de 3 ou 4 jours. Un squame plus important, agglutinant un plus grand nombre de cellules pourra mettre plus longtemps à se détacher du cuir chevelu. Souvent le processus de desquamation prend une semaine, parfois deux semaines.

4. Est-il bien de gratter les squames du cuir chevelu pour en accélérer la chute ?

La réponse est non ! C’est en effet un réflexe que nous avons tous. Toutefois, il faut absolument éviter ce geste pourtant naturel. En effet, un squame qui ne se détache pas naturellement du cuir chevelu indique que les cellules qui le suivent (celles qui sont en train de migrer vers la surface de la peau) ne sont pas elles non plus prêtes à se détacher. Ces dernières sont plus jeunes que le squame qu’on a envie d’éliminer, moins prêtes à jouer leur rôle de protection. En conséquence, gratter ses squames revient à endommager la peau et à exposer à des agressions extérieures des cellules qui ne sont pas encore prêtes. Un peu comme si on grattait la croûte d’une plaie non complètement cicatrisée qui redeviendrait sanguinolente et possiblement vulnérable.

Il semble important de garder en mémoire que la fonction biologique première de notre épiderme (et donc de notre cuir chevelu) est et demeure de servir de barrière de protection entre notre organisme interne et notre environnement extérieur. Respecter le rythme de reproduction naturel du cuir chevelu est donc essentiel.

5. Quels sont les symptômes à surveiller ?

Nous l’avons vu, les squames du cuir chevelu sont très généralement complètement bénins et peuvent disparaître dès l’adoption d’une bonne routine capillaire, à commencer par le choix d’un shampooing beaucoup plus respectueux des équilibres cutanés.

Toutefois, l’apparition complémentaire de certains symptômes est à surveiller. En voici les principaux :

Apparition de squames de couleur jaune

Ces squames sont le symptôme d’un début d’infection du cuir chevelu. Ils résultent le plus souvent d’une utilisation massive de produits capillaires « occlusifs » (shampooings, crèmes contenant par exemple des agents tels les silicones). Les silicones contenus dans beaucoup de produits capillaires constituent de véritables poisons. Ils bloquent l’évacuation naturelle des squames, emprisonnent l’humidité dans le cuir chevelu et peuvent donc provoquer des infections long terme. Ces infections peuvent souvent dégénérer en plaies. D’autres substances nocives peuvent entrer dans la composition de vos produits capillaires : une lecture attentive des étiquettes vous permettra de choisir vos produits avec discernement pour prévenir de nombreux désagréments, notamment la prolifération des squames sur votre cuir chevelu. Voici quelques informations concernant ces ingrédients à éviter.

Perte de cheveux associée à des squames de couleur rouge (franchement rouge) ou pire de squames violets.

Dans ce cas, nous vous conseillons de consulter un médecin rapidement. Ces squames associés à une perte de cheveux peuvent indiquer l’apparition d’un phénomène infectieux sérieux. Lequel phénomène infectieux peut conduire rapidement à l’apparition de calvitie de type cicatricielle, calvitie rappelons-le irréversible. Les origines de ces squames peuvent être multiples. La plus fréquente est le Lupus. Très rarement elle peut aussi être un cancer du cuir chevelu. Bref, symptôme à prendre très au sérieux !

Dans ce cas, comme sur le reste du corps, on constate des écoulements de pus de couleur verte. Là aussi, l’urgence est de consulter un médecin qui saura quel traitement prescrire afin d’enrayer ce phénomène.

Parfois, le cuir chevelu s’infecte sous les squames.

Causes de l’apparition de squames du cuir chevelu

Les facteurs qui peuvent causer l’apparition de squames (qu’ils soient sous forme de petites plaques sèches ou d’amas plus gras) sont multiples et peuvent tout autant être chroniques (cuir chevelu à tendance grasse) que ponctuel (stress). Tous ces facteurs sont à prendre au sérieux pour en prévenir au mieux les conséquences et répondre au problème par des soins adaptés. A noter que les causes des squames peuvent être multifactorielles.

Le cuir chevelu gras

C’est de loin la première cause d’apparition de squames. Les personnes ayant le cuir chevelu gras sont les plus sujettes à l’apparition de squames. La raison est simple. À chaque follicule pileux est associé une glande sébacée, laquelle glande produit donc du sébum, c’est sa fonction. Si cette glande sébacée produit du sérum en excès, ce sébum va avoir tendance à modifier le processus naturel d’évacuation des cellules mortes du cuir chevelu en les assemblant en des ensembles de cellules agrégées plutôt que différenciées. Donc visibles plutôt qu’invisibles. D’où l’apparition de squames. Pour limiter un état squameux permanent qui peut constituer une source de stress et d’inconfort, nous vous recommandons de suivre une routine capillaire simple mais efficace comportant des soins purifiants pour le cuir chevelu et les cheveux.

La dermatite séborrhéique

La dermite séborrhéique est une affection cutanée assez banale provoquée par le développement anormal de champignons (une mycose donc) se manifestant par l’apparition de plaques desquamantes et de pellicules dont il est souvent vraiment difficile de se débarrasser. La dermite séborrhéique  s’accompagne généralement de fortes démangeaisons. Elle n’est absolument pas contagieuse et peut être traitée rapidement par un professionnel. Le Centre Clauderer sait prendre en charge cette pathologie et proposer les traitements adaptés à tous les types de cuirs chevelus.

Toute mycose du cuir chevelu entraîne la prolifération de squames sur la peau du crâne. Si la plupart des mycoses (maladie induite par la prolifération de champignons) sont bénignes et peuvent être rapidement traitées par un soin local, certaines formes sont plus résistantes et nécessitent donc des traitements plus longs.

Le psoriasis du cuir chevelu

Le psoriasis est une affection cutanée chronique qui peut se fixer sur n’importe quelle région du corps, mais souvent (50% des cas) sur le cuir chevelu. Bien sûr des croûtes et des squames apparaissent.

L’eczéma du cuir chevelu

S’il est parfois difficile de distinguer entre psoriasis, eczéma ou dermatite, car tous engendrent des désagréments similaires, à savoir croûtes, démangeaisons et squames, parmi d’autres tracas, ces 3 infections de la peau ont néanmoins des caractéristiques spécifiques. Dans le cas de l’eczéma, on s’accorde souvent à dire que les facteurs environnementaux sont à l’origine de cette maladie : il s’agirait ainsi d’une réaction du corps à son environnement au sens large.

Nous pouvons citer d’autres causes d’apparition de squames sur le cuir chevelu, bien entendu fort heureusement beaucoup plus rares comme la gale, les poux, la dermatite de contact, la folliculite et d’autres comme l’impétigo, le zona (virus de la varicelle) ou l’acné.

Le plus important est que ces squames, d’apparence anodine le plus souvent mais certes esthétiquement tout à fait désagréables, ne dégénèrent pas en infection plus grave du cuir chevelu (alopécie cicatricielle par exemple) ou ne constituent pas le symptôme d’une pathologie potentiellement grave. Dans tous les cas, si ces squames du cuir chevelu persistent, ou s’ils s’étendent sur d’autres zones du corps, il est essentiel de consulter un professionnel. Seul ce dernier sera à même de poser le bon diagnostic et de vous conseiller les soins adaptés en fonction de la zone à traiter.

Diagnostic Clauderer approfondi

Faites établir un bilan complet de vos cheveux

Rejoignez nos abonnés

Obtenez un accès privilégié à nos articles, dossiers, mises à jour, et plus

50 ans d'expérience

Depuis 1968

Efficacité démontrée

Produits brevetés

4 000 clients

Par an

Produits naturels

Fabriqués en France

Retour haut de page