Conseils pour entretenir au quotidien vos cheveux défrisés

cheveux-defrises-entretien

 
Sept conseils pratiques du Centre Clauderer, pour optimiser au quotidien la santé et la beauté de vos cheveux altérés par les défrisages.

 1° PRÉCAUTIONS AVANT LE COUCHER ET AU LEVER

Avant de vous coucher, masser légèrement votre cuir chevelu, puis faire une ou plusieurs nattes ou tresses très lâches et couchées, ou dormir avec un foulard, en soie de préférence. Évitez le coton qui peut rendre vos cheveux cassants et provoquer une chute de cheveux dite « par casse », en absorbant l’hydratation dont ils ont tant besoin. Évitez aussi les synthétiques ou la laine, qui font transpirer le cuir chevelu et rendent les cheveux électriques.

Le matin, vos cheveux sont quand même emmêlés ? Vous êtes pressée ? N’essayez surtout pas de les démêler en profondeur, vous risqueriez, dans votre hâte, d’en casser plus d’un ! Coiffez votre chevelure superficiellement, sans faire pénétrer les dents du peigne dans vos cheveux.

2° POUR DÉMÊLER VOS CHEVEUX EN PROFONDEUR

C’est une action longue, qui nécessite du temps, parfois 20 à 30 minutes… Procéder section par section, en maintenant une portion dans une main et le peigne de l’autre. Démêler toujours du bas vers le haut, à l’aide d’un peigne à larges dents. Commencer sur une hauteur de 5 cm, à partir de la pointe, puis remonter doucement vers le cuir chevelu. Attention à la jonction frisé – défrisé ! Elle doit être traitée avec encore plus de douceur, pour ne pas risquer de la casser.

Astuce : Pour faciliter le démêlage, vous pouvez humidifier vos cheveux, au préalable. Utiliser de préférence un vaporisateur et de l’eau de source, à laquelle il faut ajouter un peu d’huile vierge et de crème de soin légère (pour faciliter le mélange). Proportions : 80% eau, 10% huile, 10% crème. La part d’huile peut être diminuée ou augmentée, selon la réaction de vos cheveux.

À noter : si vous décidez de suivre notre traitement, l’un de vos produits vous permettra de réaliser ce mélange.

Méthode de Soins Clauderer

3° MASSAGE POUR IRRIGUER VOS RACINES

Poser la pulpe des doigts légèrement écartés, directement sur la peau du cuir chevelu, sous vos cheveux. Appuyer fortement, puis faire un mouvement en va-et-vient ou en rotation. Déplacer ensuite les doigts et recommencer ailleurs.

massage-quotidien-crepu

Attention, masser ne signifie pas frictionner : les doigts ne doivent pas déraper mais rester bien ancrés sur l’endroit du cuir chevelu où vous les avez posés. Le principe consiste à faire glisser la peau le long du crâne et non les doigts le long de la peau. Compter une minute environ, pour couvrir toute votre la tête.

 4° SAUVETAGE DE VOTRE KÉRATINE INTERNE

Le principe même du défrisage endommage non seulement la surface extérieure de votre cheveu (cuticule) mais aussi les fibres de kératine situées à l’intérieur. Un cheveu défrisé a donc toujours tendance, par « dénaturation programmée », à se briser. C’est pourquoi l’action réparatrice n’est pas simple… Il faut, à la fois :

1° Reconstruire le cheveu par un apport en protéines soufrées (ce sont les constituants mêmes de la kératine) de chitine et de protéines végétales.

2° Consolider la réparation par un complexe d’huiles végétales à fort pouvoir pénétrant, pour s’infiltrer à l’intérieur du cheveu et le nourrir en profondeur.

Ces deux actions sont indispensables : si votre cheveu se reconstruit sans être nourri, il risque de casser comme du verre, à la moindre traction. S’il est juste huilé, sans apport simultané de protéines, il graissera artificiellement et restera terne et poreux. Un Traitement Clauderer, intègre les deux actions. Dès le premier mois, vous verrez que vos cheveux casseront moins et prendront de l’éclat : deux signes extérieurs indiquant que, de l’intérieur, votre kératine est bien en train de se reconstituer.

 5° LE SHAMPOOING, GARE AU DÉSASTRE !

Gare au shampooing : les cheveux défrisés ne l’aiment pas trop car c’est le moment où ils risquent le plus de se casser.

CHOIX DU SHAMPOOING

Ce choix est important puisqu’il s’agit, en lavant vos cheveux, de ne pas détruire le mince film de sébum censé les protéger. Notre conseil : ne vous laissez pas bercer par des inscriptions portant sur des plantes réputées bonnes pour les cheveux. Ces plantes n’ont de valeur dans un shampooing que lorsqu’elles sont suffisamment concentrées et que la base lavante n’est pas trop agressive.

Au Centre Clauderer, nous remplaçons souvent le shampooing classique par une crème lavante et revitalisante. Bien qu’elle ne comporte pas de détergents et mousse peu, cette crème rend les cheveux propres. La mousse est souvent un gage d’agressivité plutôt que de propreté !

Notez enfin que les shampooings dits “pour bébé“ ne sont pas particulièrement recommandés, l’indication ne voulant pas dire plus doux mais qui ne pique pas les yeux..

Et pour les adeptes du « fait maison », voici quelques recettes simples à concocter vous-même  Fabriquez vous-même votre shampooing

LE LAVAGE

• Mouillez-vous progressivement la tête avec de l’eau tiède, à 30, 35° environ, répartissez une petite quantité de shampooing sur le cuir chevelu et les longueurs.

• Ne vous frictionnez pas vigoureusement la tête, après avoir appliqué votre shampooing. Si peu agressive que soit la base lavante, elle l’est toujours trop pour des racines fragiles et le massage en l’occurrence n’ajouterait rien à la propreté de vos cheveux. Doigts à plats, frottez légèrement votre cuir chevelu, malaxez vos cheveux en douceur, du crâne vers les pointes, pour éviter de les emmêler. L’opération doit prendre de 1 à 3 minutes, selon l’abondance de la chevelure.

• Important : Versez peu à peu l’équivalent d’un ou deux bols d’eau à peine tiède sur vos cheveux, tout en continuant à les malaxer en douceur. Ceci, afin de n’éliminer que très progressivement le shampooing. Rincez ensuite à fond. Si vos cheveux ne vous semblent pas suffisamment propres, vous pouvez renouveler une fois l’opération. Sinon, c’est inutile. Pour le démêlage, lienvoir plus haut

• Pour le dernier rinçage, ajoutez une cuillère à café de vinaigre de pomme à un demi-litre d’eau de source, afin d’éliminer le calcaire, particulièrement néfaste aux cheveux crépus.

6° NATTES, RAJOUTS, PERRUQUES EN ALTERNANCE

Entre deux défrisages, si vous portez des nattes ou des rajouts, veillez à ce qu’ils n’exercent pas une traction trop forte sur vos racines. En les tirant exagérément, celles-ci risquent en effet de se décoller et de provoquer une chute prématurée. Cette chute déclenche alors artificiellement un nouveau cycle de vie, pour les cheveux qui succèdent aux précédents. À terme, les repousses deviendront de plus en plus fines et leur durée de vie de plus en plus courte. Puis, les cheveux finiront par ne plus repousser du tout aux endroits de forte traction, car vous aurez épuisé leur possibilité de renouvellement.

Sur les zones où vos cheveux repoussent mal, faites des nattes couchées le long de votre cuir chevelu et peu serrées, sur les deux premiers cm. Quant aux rajouts, ne les faites partir que de là où vos cheveux repoussent correctement.

Si vous portez une perruque, nous vous conseillons de coudre tout autour un petit liseré (pas plus d’1cm de hauteur), afin que les bords ne risquent pas d’irriter votre cuir chevelu et d’agresser vos repousses.

Quand vous ôtez votre perruque, faites un massage de votre cuir chevelu, pour augmenter l’irrigation du sang vers vos racines (description ci-dessus).

7° FRÉQUENCE DE VOS DÉFRISAGES

• Si vous voulez protéger votre capital cheveux, essayez d’espacer de plus en plus vos défrisages. Avec un traitement Clauderer, ceci deviendra possible car la différence de qualité entre cheveux défrisés et nouvelles pousses sera très vite moins gênante.

• Faites exécuter votre défrisage par un bon coiffeur, en vous assurant que le produit ne sera appliqué que sur les repousses. Si possible, préférez la technique de l’assouplissement, moins assassine que celle du défrisage classique : elle retient mieux l’hydratation.

Et si un jour vous décidiez de revenir à vos cheveux naturels, lisez sans plus tarder notre dossier  Le retour des cheveux crépus naturels !

 

 
main3

Les contenus, figurant sur les pages de ce site, sont la propriété exclusive du Centre Clauderer. La reproduction ou représentation, intégrale ou partielle, des pages, des données et de tout autre élément constitutif du site, par quelque procédé ou support que ce soit, est interdite et constitue, sans autorisation expresse et préalable du webmaster info@clauderer.com, une contrefaçon sanctionnée par les articles L335-2 et suivants du Code de Propriété Intellectuelle.

image-placeholder.svg

Diagnostic Clauderer approfondi

Faites établir un check-up complet de vos cheveux

Je veux un diagnostic