Hypersensibilité du cuir chevelu : que faire ?

Le cuir chevelu sensible, également appelé réactif, hyperréactif, intolérant et irritable, se définit par l’apparition de sensations de picotements, de brûlures ou de picotements avec ou sans douleur ou prurit.

Cette sensibilité au niveau du cuir chevelu est déclenchée par divers facteurs, qui peuvent être physiques (rayonnement ultraviolet, chaleur, froid et vent), chimiques (cosmétiques, savon, eau ou pollution), psychogènes (stress) ou plus rarement hormonaux (cycle menstruel).

Cette hypersensibilité (ou hyperesthésie) du cuir chevelu reste le plus souvent causée par des maladies. Le cuir chevelu est pourtant une zone du corps relativement résistante et assez peu exposée aux maladies.  Malgré tout, un grand nombre de personnes se plaignent d’avoir un cuir chevelu hypersensible, de souffrir de différents symptômes tels que démangeaisons ou plaques rouges irritantes et autres douleurs au niveau du crâne. Et ceci de manière chronique ou épisodique. 

Quelles sont les maladies du cuir chevelu ?

Le cuir chevelu est donc une zone relativement peu sujette aux maladies. Toutefois, rappelons ici les 4 principales maladies qui peuvent s’y développer et être la cause d’une hypersensibilité du cuir chevelu, ces sensations d’inconfort ou ces démangeaisons plus ou moins supportables.

  1. La dermite séborrhéique

La dermite séborrhéique est une forme d’eczéma chronique qui se développe en priorité sur les zones du corps qui comptent une forte concentration de glandes sébacées, donc en premier lieu le cuir chevelu.

Le symptôme le plus courant de la dermite séborrhéique est le développement d’une éruption cutanée grasse (pellicules grasses dans les cheveux) sur le cuir chevelu. Elle peut aussi apparaître sur d’autres parties du visage et des oreilles. Cette éruption cutanée provoque le plus souvent des démangeaisons. Il est très courant que le cuir chevelu prenne une couleur blanche ou jaunâtre et se détache en pellicules squameuses (agrégats de cellules se détachant de la couche cornée). 

La dermite séborrhéique survient généralement à l’âge adulte. Elle survient aussi chez les nourrissons et est alors appelée « croûtes de lait ».

Le plus couramment, les soins recommandés pour traiter la dermite séborrhéique sont des shampooings antipelliculaires disponibles en pharmacie. Ces shampooings contiennent des principes actifs tels que le goudron, le sulfure de sélénium, l’acide salicylique, le zinc ou le résorcinol. Si ces ingrédients peuvent contribuer à éliminer les pellicules et autres squames qui s’agglomèrent au niveau du cuir chevelu et dans les cheveux, ils ne vont pas forcément traiter les causes de la dermite. A noter que ces produits de soin ne sont pas tous sans risque pour la santé humaine, comme par exemple le résorcinol qui est classé comme perturbateur endocrinien depuis 2020.

  1. La dermite de contact

La dermite de contact est une forme d’eczéma qui survient lorsque votre peau entre en contact avec une substance irritante. Elle peut se développer n’importe où sur votre corps, y compris sur votre cuir chevelu.

Le symptôme le plus courant de la dermite de contact est une éruption cutanée visible qui provoque des démangeaisons, des plaques rouges ou même parfois des cloques.

Les dermites de contact ont pour causes des agents irritants tels que certains ingrédients actifs contenus dans certains soins capillaires comme les shampooings ou les teintures capillaires, ou par certains allergènes comme les conservateurs contenus dans ces mêmes produits.

La dermite de contact et l’hypersensibilité du cuir chevelu qu’elle entraîne disparaissent souvent d’elles-mêmes, en tous les cas dès que le cuir chevelu n’est plus en contact avec la substance irritante extérieure qui a causé cette agression.

  1. La folliculite

La folliculite est une affection du cuir chevelu dans laquelle vos follicules pileux sont infectés par une bactérie, un champignon ou un virus.

La folliculite se reconnaît par l’apparition de petites lésions ressemblant à de l’acné sur votre cuir chevelu. Ces lésions peuvent être entourées d’un anneau rouge clair et surtout, la zone affectée devient douloureuse, elle démange fortement et peut provoquer des douleurs lancinantes, le cuir chevelu devient hypersensible et intolérant.

La folliculite se développe le plus souvent à partir de bactéries contractées dans les spas, les salons de beauté et les piscines.

Si elle est très désagréable car provoquant des démangeaisons et des plaques rouges, la folliculite disparait le plus souvent d’elle-même et n‘entraîne pas de graves problèmes de santé. Certains cas peuvent toutefois nécessiter de mettre en place un protocole de soins comprenant un traitement avec des antibiotiques, des antifongiques ou des médicaments antiviraux.

  1. Le psoriasis

Le psoriasis est une maladie cutanée auto-immune qui provoque le développement de plaques et de squames sur votre peau, y compris sur votre cuir chevelu.

Ces plaques se développent en raison de la prolifération cellulaire accélérée. Certaines personnes atteintes de psoriasis présentent des symptômes tels que des démangeaisons et des brûlures sur les zones concernées.

Le psoriasis ne cause pas directement la chute de cheveux (alopécie). Mais à force de gratter les zones atteintes, les personnes qui en souffrent peuvent constater un affinement progressif de leurs cheveux.

Qu’est-ce qu’une allodynie ?

L’allodynie est parfois (à tort) elle aussi répertoriée comme une maladie du cuir chevelu.

L’allodynie est en fait une sensation de douleur du cuir chevelu (ou de la peau) déclenchée par un facteur qui lui n’est pas habituellement considéré comme douloureux. On classe ces facteurs en trois familles :

  • Facteur mécanique : lorsque la douleur résulte du déplacement d’un objet sur le cuir chevelu.
  • Facteur tactile : quand la douleur résulte d’un simple toucher doux ou d’une légère pression sur le cuir chevelu.
  • Facteur thermique : quand la douleur résulte de changements de température, parfois même très légers, comme ceux provoqués par des bourrasques de vent.

Habituellement, nos nerfs envoient des messages sous la forme de signaux électriques entre notre cerveau et notre cuir chevelu ou notre peau. L’allodynie survient lorsque le système nerveux ne fonctionne pas comme il le devrait. Il y a un problème avec la façon dont les nerfs envoient et reçoivent des messages. L’allodynie a donc pour cause un dysfonctionnement dans la communication entre notre cerveau et notre cuir chevelu (ou tout autre zone), provoquant une sensibilité exacerbée d’une  zone donnée.

Il convient toutefois de noter que l’allodynie concerne une très petite proportion de la population et survient le plus souvent comme désagrément associé à un problème de santé tel que :

  • une maladie (diabète le plus souvent), 
  • à un traitement médicamenteux (chimiothérapie), 
  • à des carences sévères en vitamines D ou B ou à un abus d’alcool (d’où sans doute l’expression « avoir mal aux cheveux » utilisée dans le langage courant pour décrire notre état après une soirée trop arrosée).

Comment calmer une inflammation du cuir chevelu ?

Les inflammations du cuir chevelu sont très désagréables mais 3 gestes simples suffisent à les calmer en attendant de les traiter durablement:

Geste 1 : Utiliser des soins capillaires (shampooing, après-shampooing,…) les plus doux possible.

Geste 2 : Rincer son shampooing à l’eau froide. L’eau froide va avoir un effet vasoconstricteur qui freinera le phénomène pro-inflammatoire commun aux cuirs chevelus hyper sensibles et irrités.

Geste 3 : Espacer le plus possible les manipulations cosmétiques et autres soins capillaires comme les colorations et choisir de préférence des couleurs à base de plantes.

Quelle huile pour apaiser le cuir chevelu ?

Les huiles végétales sont souvent recommandées pour apaiser l’hypersensibilité du cuir chevelu. Les plus fréquemment conseillées sont les huiles d’olive, d’aloe vera ou de coco.

Mais il existe de très nombreux ingrédients actifs naturels (notamment les huiles essentielles ou les extraits de plantes) qui ont de puissantes vertus anti-inflammatoires et antibactériennes très complémentaires. En outre, l’utilisation d’huiles végétales seules peut générer à la longue des effets contraires à ceux recherchés du fait du pouvoir occlusif de ces produits.

Donc, plutôt que d’avoir recours à des huiles végétales seules, chez Clauderer, nous préférons associer plusieurs ingrédients naturels qui vont agir en synergie pour traiter rapidement et durablement les cuirs chevelus sensibles, douloureux ou irrités.

Chez Clauderer, ces actifs naturels sont assemblés dans des produits que nous appelons Laits. Les résultats de l’utilisation de Laits Clauderer pour prendre en charge les douleurs, les démangeaisons et les irritations du cuir chevelu sont le plus souvent très rapides et durables.

Jean-François Cabos

Jean-François Cabos est le créateur d’une méthode unique de soin du cheveu élaborée à l’issue des recherches qu’il a coordonnées et qui ont donné lieu à la publication du livre “Cheveux, Racines de Vie” avec Hélène Clauderer aux éditions Robert Laffont (Collection “Réponses/ Santé”).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *