ContactAdresse : 346, rue Saint-Honoré. 75001 Paris 01 42 61 28 01

Shampooing anti chute cheveux

Shampooing anti chute cheveux

Publié par Centre Clauderer dans Fiches Clauderer

shampooing-antichuteÀ quoi correspond l’allégation  “shampooing anti chute cheveux“ ?
Un shampooing peut-il à la fois laver les cheveux et lutter contre leur chute prématurée ?

 

 

La promesse est tentante, mais elle s’avère malheureusement impossible : un shampooing n’a pas d’impact sur la perte des cheveux, il ne peut ni la stopper, ni la ralentir. Ni la provoquer d’ailleurs, contrairement à une idée reçue.

Les shampooings lavent les cheveux en surface, ils les purifient des poussières, de la transpiration et du sébum qui s’y sont accumulés. C’est le domaine de l’hygiène. Suivant la nature des cheveux, ils seront hydratants ou anti-séborrhéiques, anti-pelliculaires, volumateurs, etc. Leur rôle est de nettoyer le cuir chevelu, de rendre la chevelure propre et brillante, sans décaper l’épiderme ni la kératine des cheveux.

Pour prolonger la vie d’un cheveu, le problème est tout autre : il faut atteindre sa racine, située dans le follicule pileux, à 4 mm sous le cuir chevelu. Autrement dit, il faut passer la barrière cutanée de la peau, c’est le domaine du traitement. Les substances requises – huiles essentielles, vitamines, minéraux – doivent être infiniment plus puissantes et concentrées que celles que l’on retrouve diluées dans les ingrédients lavants d’un shampooing. Elles nécessitent également une technique de massages et un temps de pause plus long, pour pénétrer en profondeur dans le derme.

En fait, à lire de près les instructions sur les flacons des shampooings dits anti chute, on note des mots clés tels que “complément, relais, appoint… de votre traitement anti-chute “ Une autre preuve, s’il en fallait, que leurs fabricants eux-mêmes ne considèrent pas ces shampooings comme de véritables produits traitants, mais plutôt comme des annexes venant compléter leurs traitements.

Diagnostic Clauderer Approfondi

je profite de l'offre

04 avr 2014 Aucun commentaire

Déposer un Commentaire

RechercherBlogMenuAccueil