L’HÉRÉDITÉ

QUESTION DE GUILLAUME L. 

J’ai 33 ans et ma chevelure est aussi dense qu’il y a dix ans. Pourtant mon père qui approche de la soixantaine est bien dégarni, ainsi que l’était mon grand-père. Quant à mon frère, plus jeune que moi de deux ans, il semble avoir hérité de mon père car ses cheveux commencent à se clairsemer sérieusement au niveau des tempes. Si les chutes de cheveux sont vraiment héréditaires, comment expliquer que je sois épargné ?

RÉPONSE CLAUDERER

Cheveux-homme-herediteRéjouissez-vous de votre bonne fortune et ne cherchez pas trop à la comprendre : les lois de la génétique sont encore mystérieuses et l’on ne peut pas expliquer pourquoi un enfant hérite de tel ou tel gène alors que son frère ou sa sœur n’en héritent pas. Ainsi, les gènes de l’alopécie peuvent être transmis à un fils, par le code génétique du père, ou par celui de la mère. Cela ne veut pas forcément dire que l’enfant, dont le capital génétique comporte cet héritage, aura lui-même tendance à perdre ses cheveux plus tard.

Car rien n’est simple en matière génétique : un enfant peut être porteur des gènes sans que ceux-ci ne se réveillent jamais. Cela dépendra de l’ensemble de ses données personnelles, autant physiologiques que psychologiques, lesquelles favoriseront ou non le développement du trouble.