Qu’appelle-t-on la densité capillaire ?

La beauté et la santé de nos cheveux sont souvent liées à un concept clé : la densité capillaire. La densité capillaire peut être influencée par de nombreux facteurs, tels que l’hérédité, le stress ou encore l’âge. Découvrez comment mesurer la densité capillaire, quelles sont les causes de sa diminution, et comment la maintenir ou l’améliorer.

Qu’est-ce que la densité capillaire ?

La densité capillaire fait référence au nombre de follicules pileux par centimètre carré. Cette mesure peut être importante dans divers contextes, comme l’évaluation de la perte de cheveux, l’évaluation de la qualité du cuir chevelu pour une greffe de cheveux, ou la recherche sur la santé et la croissance des cheveux.

La densité des cheveux peut varier considérablement d’une personne à l’autre en fonction de divers facteurs, tels que l’âge, la génétique, l’ethnie, et la santé générale.

Densité capillaire et volume capillaire : quelles différences ?

La densité capillaire et le volume des cheveux sont deux concepts différents. En effet, tandis que la densité capillaire se réfère à la quantité de cheveux par centimètre carré qu’une personne a sur son cuir chevelu, le volume capillaire désigne l’épaisseur et la plénitude des cheveux en général. Il est influencé par la densité capillaire, mais aussi par d’autres facteurs tels que le type de cheveux (cheveux bouclés, ondulés, crépus ou raides), l’épaisseur de chaque cheveu, la manière dont les cheveux sont coiffés ou encore l’utilisation de certains produits coiffants donnant du volume à la masse capillaire.

Il est donc possible d’avoir une densité capillaire élevée mais un faible volume, ou vice versa. Les deux facteurs contribuent à l’apparence globale des cheveux, mais ils ne sont pas synonymes.

Comment évaluer sa densité capillaire ?

Il existe principalement deux méthodes pour évaluer sa densité capillaire. La première approche consiste à observer nos cheveux sous différents angles pour déterminer à quel point le cuir chevelu est visible à travers la chevelure.

Si le cuir chevelu est facilement visible, cela indique une faible densité capillaire. Si le cuir chevelu est partiellement visible, cela suggère une densité capillaire moyenne. En revanche, si le cuir chevelu est quasiment ou complètement caché par les cheveux, cela signifie probablement que la densité capillaire est élevée.

La seconde technique pour déterminer la densité des cheveux est de rassembler tous vos cheveux en une queue de cheval et de mesurer sa circonférence à l’aide d’un mètre. Une circonférence inférieure à 5 centimètres indique une faible densité capillaire, une circonférence entre 5 et 7,5 centimètres suggère une densité moyenne, tandis qu’une mesure supérieure à 7,5 centimètres implique une densité capillaire élevée.

Quelles sont les causes de la perte de densité capillaire ?

La perte de densité capillaire peut résulter de nombreux facteurs. Si la chute de cheveux chez l’homme et l’alopécie féminine sont principalement influencées par le facteur génétique, l’âge peut également être mis en cause dans la perte de densité capillaire. En effet, avec le temps, il est normal que les cheveux s’amincissent et que la densité capillaire diminue.

La perte de densité capillaire peut également être causée par des changements hormonaux, comme ceux qui se produisent pendant la grossesse, la ménopause, ou en raison de déséquilibres thyroïdiens. Une alimentation déficiente en protéines, en fer, en vitamine B et d’autres nutriments peut aussi affaiblir les cheveux et entraîner une perte de densité capillaire.

L’ effluvium télogène

Des épisodes de stress intense ou prolongé, une maladie grave, une intervention chirurgicale, un accouchement, un changement de régime drastique ou encore une perte de poids importante peuvent provoquer une perte de cheveux temporaire appelée effluvium télogène.

Pour comprendre l’effluvium télogène, il convient de se pencher sur le cycle capillaire. Le cycle de croissance des cheveux se divise en trois phases principales :

  • La phase anagène : pendant cette période, les cheveux poussent à une vitesse de 0,3 mm/jour. La durée de cette phase varie de plusieurs mois à plusieurs années.
  • La phase catagène : cette phase est une période de transition au cours de laquelle les cheveux cessent de pousser et le follicule pileux rétrécit. Cette phase dure généralement entre 3 semaines et peut aller jusqu’à plusieurs mois.
  • La phase télogène : c’est la phase de repos du cycle de croissance des cheveux, pendant laquelle les cheveux ne poussent pas mais restent attachés au follicule. Cette phase dure environ 3 mois, après quoi les cheveux tombent et sont remplacés par de nouveaux cheveux en phase anagène.

L’effluvium télogène se produit lorsque plus de cheveux que la normale entrent dans la phase télogène du cycle de croissance du cheveu.

L’effluvium télogène est habituellement temporaire et les cheveux commencent souvent à repousser normalement une fois que la cause sous-jacente a été résolue. Cependant, dans certains cas, ce phénomène peut durer plus longtemps et évoluer vers un effluvium télogène chronique.

Alopécie de traction

L’alopécie de traction est une forme de perte de cheveux qui se produit lorsque les cheveux sont constamment tirés et stressés par des coiffures serrées ou des traitements capillaires. Les queues de cheval, les tresses, les dreadlocks, les extensions et les tissages serrés sont des exemples de coiffures qui peuvent causer ce type de perte de cheveux.

Comment augmenter sa densité capillaire ?

Pour augmenter votre densité capillaire, plusieurs options s’offrent à vous: il peut s’agir de solutions médicales, de solutions de médecine esthétique et de traitements naturels.

Les solutions médicales

De nombreux laboratoires ont développé des traitements contre la chute des cheveux. Les deux médicaments les plus répandus dans ce domaine sont le Minoxidil et le Finastéride.

  • Le Minoxidil : il s’agit d’un médicament largement utilisé pour traiter la chute des cheveux. Il a été initialement développé comme un médicament pour traiter l’hypertension, mais on a constaté qu’il avait pour effet secondaire la croissance des cheveux.
  • Le Finastéride : couramment utilisé pour traiter l’alopécie androgénétique, il agit en bloquant une enzyme appelée 5-alpha-réductase, qui convertit la testostérone en dihydrotestostérone (DHT). La DHT est un androgène qui contribue à la miniaturisation des follicules pileux chez les personnes génétiquement prédisposées, ce qui conduit à la perte de cheveux.

Les solutions de médecine esthétique

En médecine esthétique, il existe plusieurs solutions pour traiter la perte de cheveux et améliorer la densité capillaire :

  • Les injections de plasma riche en plaquettes (PRP) : le PRP est un concentré de plaquettes obtenu à partir du propre sang du patient, qui est injecté dans le cuir chevelu. Les plaquettes libèrent des facteurs de croissance qui peuvent stimuler la régénération des tissus et la croissance des cheveux.
  • La mésothérapie : cette procédure consiste à injecter une solution, qui peut contenir des vitamines, des minéraux, des acides aminés et d’autres ingrédients, dans le cuir chevelu pour stimuler la croissance des cheveux.
  • Le traitement laser : il permet de stimuler l’activité cellulaire des follicules pileux. Grâce à l’accroissement de la production de cellules, les fibres capillaires peuvent devenir plus épaisses et plus saines.

Les solutions naturelles

Si vous préférez une approche plus naturelle pour améliorer la densité capillaire, plusieurs solutions peuvent être envisagées :

  • Les compléments alimentaires : bien qu’il ne faille pas les considérer comme des solutions anti-chute de cheveux à part entière, les compléments alimentaires sont un soutien efficace pour la santé et la beauté des cheveux. Par exemple, nos vitamines Racines Plus apportent à vos cheveux tous les nutriments nécessaires pour une croissance saine et équilibrée.
  • Une alimentation saine : les cheveux ont besoin de nutriments spécifiques pour pousser en bonne santé. Consommez des aliments riches en protéines, fer, zinc, vitamines du groupe B (en particulier la biotine) et vitamine D.
  • Les soins capillaires : le Centre Clauderer offre un traitement fondé sur des produits naturels dont l’efficacité contre la perte de cheveux est démontrée, que vous soyez déjà atteint de calvitie ou que celle-ci soit récente, et quel que soit votre type de cheveux. Avec un diagnostic, un traitement spécifique et un accompagnement sur mesure, le programme de soins Clauderer vous permet de retrouver rapidement une chevelure en meilleure santé.
Jean-François Cabos

Jean-François Cabos est le créateur d’une méthode unique de soin du cheveu élaborée à l’issue des recherches qu’il a coordonnées et qui ont donné lieu à la publication du livre “Cheveux, Racines de Vie” avec Hélène Clauderer aux éditions Robert Laffont (Collection “Réponses/ Santé”).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *