Remplacement de la pilule Diane 35 et chute de cheveux

Question d’Aliette M.

J’ai lu votre dossier sur la chute de cheveux androgénétique car je souffre moi-même de ce type de chute depuis de nombreuses années. Autrefois, je prenais la pilule Diane 35, ce qui limitait les dégâts. En 2013 suite à son retrait du marché, j’ai dû changer de contraceptif et j’ai l’impression que les choses ne font que s’aggraver depuis : perte de densité continue, affinement des cheveux, cuir chevelu très gras. Pouvez-vous me donner un conseil ?

Réponse Clauderer

Beaucoup de femmes se sont retrouvées dans votre cas. Diane 35 (ou l’un de ses génériques*) était en effet un bon médicament pour s’opposer à la nuisance exercée par les androgènes sur les cuirs chevelus réceptifs à ces hormones. Contenant un estrogène en quantité suffisante (0,035mg/jour) et un progestatif activement anti-androgène (l’acétate de cyprotérone), sa formule pouvait aider certaines femmes à lutter contre les alopécies androgénétiques ou contre l’hyperséborrhée. Mais voilà, L’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament) a jugé les effets secondaires de Diane 35 potentiellement trop graves pour que celle-ci soit laissée sur le marché. En février 2013, l’ANSM “a suspendu les Autorisations de mise sur le marché (AMM) de Diane 35 et génériques par mesure de précaution. Les données de pharmaco-épidémiologie montraient en effet un risque thromboembolique veineux multiplié par 4 chez les femmes recevant Diane 35, par rapport aux femmes ne prenant ni Diane 35, ni une contraception orale“. Les seules exceptions autorisant la prescription de la Diane 35 portent sur des cas d’acné sévère ou d’hirsutisme. Pour en savoir plus sur ce sujet, nous vous invitons à lire la synthèse de l’ANSM publiée sur son site  : Dossier thématique Diane 35 et ses génériques – ANSM

En ce qui vous concerne, il faut voir quel type de contraceptif vous avez adopté. Si vous avez changé Diane 35 pour un contraceptif de première ou de deuxième génération (ce qui semblerait être le cas), il n’est pas étonnant que vos cheveux en aient pâti et continuent à en pâtir. 

Notre premier conseil est de voir avec votre médecin s’il serait possible de remplacer votre pilule actuelle par un contraceptif composé d’un progestatif de 3ème ou 4ème génération et d’un estrogène égal à 0,03mg/jour. Ces types de pilules peuvent en effet, comme le faisait Diane 35, contribuer à mieux réguler vos cycles capillaires. Seul votre médecin est à même de décider si vous pouvez prendre une telle pilule.

Mais cela ne règlera pas entièrement votre problème. Notre second conseil est de vous faire établir un diagnostic capillaire à la suite duquel nous vous conseillerons un traitement anti androgène local, pour agir en parallèle.

* Génériques de Diane 35 : Evapar, Minerva, Holgyème, Lumalia, Majorelle, Cyprotérone-Ethinylestradiol

Jean-François Cabos

Jean-François Cabos est le créateur d’une méthode unique de soin du cheveu élaborée à l’issue des recherches qu’il a coordonnées et qui ont donné lieu à la publication du livre “Cheveux, Racines de Vie” avec Hélène Clauderer aux éditions Robert Laffont (Collection “Réponses/ Santé”).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *