Médicaments et chute de cheveux chez l’homme

Médicaments et chute de cheveux chez l'homme 2

Nous sommes de plus en plus médicalisés et les alopécies imputables à la prise de médicaments n’ont cessé de progresser depuis les cinquante dernières années. Les substances médicamenteuses arrivent par le sang au niveau de la papille dermique du follicule pileux. Lorsqu’elles sont nocives pour la chevelure, l’intensité de leur action négative dépend des doses prescrites, de la durée du traitement, du terrain de la personne concernée et de sa sensibilité aux problèmes capillaires.

TROIS SORTES D’ALOPÉCIES MÉDICAMENTEUSES

1. L’effluvium télogène, le plus courant

En terme médical, effluvium télogène signifie qu’une quantité de cheveux plus importante que de coutume entre en phase de renouvellement. Autrement dit, la durée de vie de ces cheveux va être écourtée sous l’effet nocif du médicament. Les cheveux vont commencer à tomber dans les 2 à 4 mois qui suivent le début de la prise du médicament. La perte de cheveux sera diffuse sur l’ensemble du cuir chevelu, réversible à l’arrêt du traitement mais récidivera si celui-ci est repris.

Votre diagnostic capillaire personnalisé à 25€

2. L’effluvium anagène

Il induit une alopécie généralement plus rapide et plus sévère. Ici, la substance médicamenteuse stoppe brusquement le développement du cheveu alors qu’il est en pleine phase de croissance. L’effluvium anagène concerne essentiellement les produits prescrits pour les chimiothérapies anticancéreuses. Comme dans le cas précédent, la chute de cheveux est réversible à l’arrêt du traitement et récidive si celui-ci est repris.

3. Les pertes de cheveux de type androgénétique

Une troisième catégorie concerne les substances « androgénisantes » contenues dans certains traitements corticoïdes ou hormonaux. Ces substances, chez les sujets prédisposés, peuvent  aggraver une alopécie androgénétique, la plus courante chez l’homme.

IMPORTANCE DU DIAGNOSTIC

Avant d’accuser un médicament, il convient de s’assurer :

  • Que la chute coïncide bien, dans le temps, avec la prise du médicament.
  • Que ce n’est pas la maladie elle-même, ou le stress qu’elle engendre, qui se trouve à l’origine de la chute, mais bien le traitement lui-même. Dans ce cas, il faut demander à son médecin s’il est possible de remplacer ce traitement (ça l’est parfois) par une autre molécule sans incidence sur la chute des cheveux.
  • Que la substance incriminée est dûment répertoriée comme nocive pour la santé des cheveux. Certaines molécules présentent un effet négatif indéniable et quasi systématique, d’autres ont un effet certain mais moins systématique quant au nombre de cas recensés. D’autres enfin sont controversées, n’ayant fait l’objet que de cas isolés. Un diagnostic approfondi de vos cheveux est recommandé, en cas de doute.

FAMILLES DE TRAITEMENTS INCRIMINÉES

FAMILLES THÉRAPEUTIQUESTYPE D’ALOPÉCIE
Anticoagulants (rendre le sang plus fluide)effluvium télogène
Antidépresseurseffluvium télogène
Antiépileptiques/anticonvulsivants (diminuer l’activité du système nerveux central)effluvium télogène
Antihypertenseurs  Hypertension et perte de cheveux androgénétiqueeffluvium télogène
Anti-inflammatoires à la colchicine : contre les crises de goutteeffluvium télogène
Anti-inflammatoires stéroïdiens (AIS) : corticoïdes de synthèseandrogénétique
Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) : contre la douleur et les rhumatismeseffluvium télogène
Antimitotiques : chimiothérapies anticancéreuses  Chimiothérapie et chute de cheveuxeffluvium anagène
Antithyroïdiens : réguler la glande thyroïde  Chute de cheveux et problèmes thyroïdienseffluvium télogène
Bêtabloquants (bloquer l’action de l’adrénaline)effluvium télogène
Hypocholestérolémiants-Hypolipémiants  Cholesterol et chute de cheveuxeffluvium anagène
Interferons alpha (réguler le système immunitaire)effluvium télogène
Lithium (régulateur de l’humeur)effluvium télogène
Rétinoïdes (soigner les formes graves d’acné, de séborrhée, de psoriasis)effluvium télogène
Sels d’or : (anti-rhumastimal, pour soigner la polyarthrite)effluvium télogène
Traitements hormonaux substitutfs – Homme (THS) (remplacer la testostérone naturelle, en cas d’insuffisance)androgénétique

Autres familles où peuvent se trouver des molécules favorisant une alopécie (chute de cheveux) :

Certains antiarythmiques, antibiotiques, antifongiques, antigonadotropes, antihelminthiques, antimigraineux, antinéoplasiques, antipaludiques, antiparkinsoniens, antirhumatismaux, antiulcéreux, antiviraux, hormones thyroïdiennes, immunomodulateurs, immunosupresseurs, inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC), neuroleptiques…

LISTE DES MÉDICAMENTS

Pour savoir si le médicament précis que vous prenez peut engendrer une chute de cheveux, reportez-vous à la liste alphabétique. Cette liste n’est pas exhaustive mais comprend la plupart des médicaments vendus en pharmacie et susceptibles de provoquer une alopécie (elle ne comprend pas les traitements réservés à l’usage hospitalier).

MÉDICAMENTSCHUTE DE CHEVEUXSUBSTANCE ALOPÉCIANTE
Adrexan®rarementpropranolol
Advil®très rarementibuprofène
Aldomet®rarementméthyldopa
Alève®très rarementnaproxène
Allochrysine®rarementsels d’or
Amlor®parfoisinhibiteur calcique
Amlodipine Géparfoisinhibiteur calcique
Anafranil®parfoisclomipramine
Andractim gel®parfoisandrostalone
Androgel®souventtestostérone
Androtardyl®souventtestostérone
Apegmone®parfoistioclomarol
Apranax®rarementnaproxène
Arava®parfoisléflunomide
Arthrocine®très rarementsulindac
Aténolol Gérarementaténolol
Avlocardyl®rarementpropranolol
Azantac®très rarementranitidine
Azathioprine Gérarementazathioprine
Basdène®parfois, si surdosagebenzylthiouracile
Béfisal®rarementbézafibrate
Betnésol®souvent, si androgéniebétaméthasone
Bisoprolol Géparfoisbisoprolol
Brufen®très rarementibuprofène
Calciparine®souvent, surtout si fortes doseshéparine
Captea®très rarementcaptopril
Captirex®très rarementcaptopril
Captolane®très rarementcaptopril
Captopril Gétrès rarementcaptopril
Carbamazépineparfoiscarbamazépine
Catapressan®parfoisclonidine
Célestamine®souvent, si androgéniebétaméthasone
Célestène®souvent, si androgéniebétaméthasone
Cellcept®rarementmycophénolate mofétil
Chrono-Indocid®très rarementindométacine
Cimétidine Gétrès rarementcimétidine
Colchicine H. ®souvent, surtout si fortes dosescolchicine
Colchimax®souvent, surtout si fortes dosescolchicine
Contracné Géassez souventisotrétinoïde
Cordarone®rarementamiodarone
Corgard®rarementnadolol
Co-Renitec®rarementenalapril
Cortancyl®parfois, si fortes doses longtempsprednisolone
Coumadine®parfoiswarfarine
Crestor®parfoisrosuvastatine
Crixivan®très rarementindinavir
Curacné Géassez souventisotrétinoïde
Cynomel®parfois, si dosage mal équilibréliothyronine sodique
Danatrol®souventdanazol
Dectancyl®parfois, si fortes doses longtempsdexaméthasone
Defanyl®parfoisamoxapine
Dépakine®souventacide valproïque
Dépakote®souventacide valproïque
Dépamide®souventvalpromide
Dépo-Médrol®parfois, si fortes doses longtempsméthylprednisolone
Deroxat®rarementparoxétine
Désernil®rarementméthysergide
Detentiel®parfoisbisoprolol
Dexambutol®rarementéthambutol
Di-Hydan®parfoisphénytoïne
Diprostène®parfois, si fortes doses longtempsbétaméthasone
Divarius®rarementparoxétine
Dolcidium®très rarementindométacine
Ecazide®très rarementcaptopril
Effexor®très rarementvenlafaxine
Elavil®parfoisamitriptyline
Epivir®très rarementlamivudine
Euthyral®parfois, si dosage mal équilibrélevothyroxine
Feldène®très rarementpiroxicam
Fénofibrate Gérarementfénofibrate
Fivasa®rarementmésalazine
Floxyfral®rarementfluvoxamine
Fluoxétine Géparfoisfluoxétine
Fluvoxamine Gérarementfluvoxamine
Furadantine®parfoisnitrofurantoïne
Furadoïne®parfoisnitrofurantoïne
Gentalline®rarementgentamicine
Haldol®très rarementhalopéridol
Hémiprlalon®rarementpropranolol
Héparine C.®souvent, si fortes doses longtempshéparine
Hydrocortancyl®parfois, si fortes doses longtempsprednisolone
Hydrocortisone®parfois, si fortes doses longtempshydrocortisone
Glucophage®rarementmetformine
Ibuprofène Gétrès rarementibuprofène
Imurel®rarementazathioprine
Indocid®très rarementindométacine
Introna®souventinterféron a 2b
Isoptine®très rarementvérapamil
Keratyl®assez souventnandrolone
Laroxyl®parfoisamitriptyline
Ledertrexate®souventméthotrexate
Levothyrox®parfois, si dosage mal équilibréLevothyroxine
Lipanor®rarementciprofibrate
Lipanthyl®rarementfénofibrate
Lipur®rarementgemfibrozil
Lodalès®parfoissimvastatine
Lodoz®parfoisbisoprolol
Lopressor®rarementmétoprolol
Lopril®très rarementcaptopril
L-Thyroxine®parfois, si dosage mal équilibréLevothyroxine
Ludiomil®parfoismaprotiline
Malarone®très rarementproguanil
Médiator®rarementbenfluorex
Médrol®parfois, si fortes doses longtempsméthylprednisolone
Metformine Gérarementmetformine
Méthotrexate®souventméthotrexate
Microdoïne®parfoisnitrofurantoïne
Mini-Sintron®parfoisacénocoumarol
Modopar®rarementlévodopa,bensérazide
Myanbutol®rarementéthambutol
Naprosyne®très rarementnaproxène
Néo-Mercazole®parfois, si surdosagecarbimazole
Néoral®rarissimementciclosporine
Nilevar®souventnoréthandrolone
Novatrex®souventméthotrexate
Nureflex®rarementibuprofène
Ocadrik®très rarementvérapamil
Paludrine®très rarementproguanil
Pantestone®souventtestostérone
Parlodel®très rarementBromocriptine
Paroxétine Gérarementparoxétine
Pentasa®rarementmésalazine
Pepcidac®très rarementfamotidine
Pertofran®parfoisdésipramine
Pindione®rarementphénindione
Piroxicam Gétrès rarementpiroxicam
Prednisolone Géparfois, si fortes doses longtempsprednisolone
Préviscan®rarementfluindione
Procuta Géassez souventisotrétinoïde
Propranolol®rarementpropranolol
Propylex/Propylthiouracileparfois, si surdosagepropylthiouracile
Prozac®parfoisfluoxétine
Quitaxon®parfoisdoxepine
Renitec®rarementenalapril
Ridauran®rarementsels d’or
Roaccutane®assez souventisotrétinoïde
Roferon®souventinterféron a 2a
Rowasa®rarementmésalazine
Salazopyrine®très rarementsulfasalazine
Savarine®très rarementproguanil
Seloken®rarementmétoprolol
Sinemet®rarementcarbidopa, lévodopa
Sintrom®parfoisacénocoumarol
Solumédrol®parfois, si fortes doses longtempsméthylprednisolone
Solupred®parfois, si fortes doses longtempsprednisolone
Soriatane®souventacitrétine
Sotalex®rarementsotalol
Sotalol Gérarementsotalol
Stalevo®rarementcarbidopa, lévodopa
Surmontil®parfoistrimipramine
Tagamet®très rarementcimétidine
Tégrétol®parfoiscarbamazépine
Ténormine®rarementaténolol
Téralithe®souventlithium
Thiophénicol®très rarementthiamphénicol
Thyrozol®parfois, si dosage mal équilibréThiamazole
Timacor®rarementtimolol
Timolol Gérarementtimolol
Timoptol®rarementtimolol
Tofranil®parfoisimipramine
Triflucan®parfois, si fortes doses longtempsfluconazole
Trolovol®parfoispénicillamine
Viraferon®souventinterféron a 2a
Vitamine Atrès souvent, si surdosagerétinol
Zeffix®très rarementlamivudine
Zentel®très rarementalbendazole
Zocor®parfoissimvastatine
Zoloft®rarementsertraline
Zyloric®très rarementallopurinol

Diagnostic Clauderer Approfondi

Faites établir un bilan complet de vos cheveux

Rejoignez nos abonnés

Obtenez un accès privilégié à nos articles, dossiers, mises à jour, et plus

50 ans d'expérience

Depuis 1968

Efficacité démontrée

Produits brevetés

4 000 clients

Par an

Produits naturels

Fabriqués en France

Retour haut de page