L’hérédité de l’alopécie androgénétique

QUESTION D’AURÉLIEN C.

Bonjour. J’ai 20 ans, mon père à 45 ans et est chauve mais son frère ainé à encore tous ses cheveux. Comment pourrais-je savoir si je vais perdre mes cheveux ou les garder ?

RÉPONSE CLAUDERER

Les mécanismes de la transmission de l’alopécie de type androgénétique sont encore mal connus. Toutefois, une équipe a publié en 2016 dans les anales de la dermatologie une étude intéressante. Ils ont isolé un groupe de 189 hommes présentant une alopécie androgénétique supérieure ou égale au stade 3 sur l’échelle de Hamilton avec un groupe de 171 hommes ne présentant aucun signe de calvitie. Les chercheurs ont mesuré la longueur de l’index et celle de l’annulaire. Ils ont ensuite comparé le ratio longueur de l’index / longueur de l’annulaire pour chaque sujet inclus dans l’étude. Ils ont constaté que l’écart entre la taille de l’index et celle de l’annulaire était plus faible chez les hommes présentant une alopécie androgénétique. Donc si la taille de votre index est nettement supérieure à celle de votre annulaire, vous avez plus de chance « d’hériter » des gènes qui ont permis à votre oncle de garder tous ses cheveux !