Les produits de décoloration capillaire sur le banc de touche

QUESTION DE MALEK M.

J’ai entendu dire à la radio que les colorations capillaires sont dangereuses et vont bientôt être interdites. Est-ce vrai ?

RÉPONSE CLAUDERER

L’Agence de Sécurité Sanitaire (l’ANSES) a rendu un avis le 12 juin. Cet avis concerne non pas les colorations capillaires mais les produits de décoloration capillaire (comme ceux qu’on utilise pour masquer un duvet par exemple). Ces produits contiennent des persulfates d’ammonium, de potassium ou de sodium, substances classées comme « sensibilisants respiratoires et cutanés ». L’ANSES précise: « Elles représentent la deuxième cause des asthmes professionnels en lien avec les expositions aux produits chimiques après les ammoniums quaternaires ». L’ANSES ajoute: « plus de 1000 cas de pathologies liées aux persulfates ont été recensés entre 2001 et 2015: asthmes, dermatites allergiques, rhinites, urticaires, choc anaphylactique et autres maladies respiratoires » qu’il est urgent d’en restreindre l’usage « dans les meilleurs délais ».