ContactAdresse : 346, rue Saint-Honoré. 75001 Paris 01 42 61 28 01

Maternités et chute des cheveux

CHEVEUX-MATERNITEChute de cheveux dite du“post-partum“

EN BREF
La chevelure peut se modifier avec une maternité. Pendant la grossesse, les cheveux sont au meilleur de leur forme, après l’accouchement, ils tombent trop.

Cette chute de cheveux du post-partum est classique et concerne plus de la moitié des femmes. Normalement, la chute des cheveux est réversible et tout rentre dans l’ordre après quelques mois. Normalement, mais pas toujours…  Le Centre Clauderer, spécialiste de ce type de perte de cheveux, vous explique comment vos cheveux réagissent pendant votre grossesse et après votre accouchement. Conseils à l’appui.

 


SOMMAIRE
- Pendant la grossesse
- Après l’accouchement
- Conséquences et mesures à prendre
- Traiter une chute du post-partum qui se prolonge

 

 

     PENDANT   LA   GROSSESSE

Enceinte

Pendant leur grossesse, les femmes qui ont tendance à perdre leurs cheveux ne les perdent généralement plus, ou beaucoup moins, comme par magie.

D’autres, dont les cheveux sont trop gras par nature ou qui souffrent d’états pelliculaires chroniques, voient souvent s’atténuer, ou même disparaître, ces petits malheurs capillaires. Pour la plupart, la chevelure a plus de vigueur, de volume et d’éclat. On la dirait dopée.

Certaines femmes souffrant lien d’une perte de cheveux androgénétique,  abandonnent même pour un temps, leur traitement anti chute de cheveux. C’est une erreur !

 

           APRÈS   L’ACCOUCHEMENT

La magie ne dure malheureusement qu’un temps et les problèmes apparaissent deux à trois mois après l’accouchement ou après le sevrage (en cas d’allaitement). Les cheveux se mettent alors à tomber, leur chute commence brusquement, elle s’accentue pendant quelques semaines, puis régresse peu à peu.

POURQUOI LES CHEVEUX TOMBENT-ILS TROP  ?

Les cheveux évoluant sous dépendance hormonale, la chute dite du post-partum est due au bouleversement qui s’opère dans l’organisme d’une femme enceinte. Bouleversement au cours duquel une augmentation massive de ses hormones œstrogènes stimule la vitalité des cheveux et prolonge artificiellement leur durée de vie.

Après l’accouchement au contraire, la disparition soudaine de ces hormones temporaires entraîne la perte simultanée de tous les cheveux dont la chute aurait dû s’étaler sur 9 mois. Dans les formes les plus sévères, on peut ainsi perdre, en quelques semaines, jusqu’à 20 ou 30 % de sa chevelure.

Le même trouble est parfois observé, bien qu’à un moindre degré, après un avortement ou une fausse-couche ou encore à l’arrêt d’une pilule contraceptive fortement dosée en œstrogènes.

Il peut également ne pas apparaître à la première grossesse, mais à la deuxième ou troisième.

 

    CONSÉQUENCES   ET   MESURES   À   PRENDRE

SI LA CHUTE DE CHEVEUX NE DURE QUE QUELQUES SEMAINES

Votre chute sera vraisemblablement sans conséquence. Elle va régresser spontanément peu à peu et la repousse des nouveaux cheveux sera visible dans les 4, 5 mois suivant la chute. Au bout de 6 à 8 mois, tout sera revenu dans l’ordre.

Notre conseil : Nous vous recommandons juste une cure de vitamines, par voie orale, pour aider la nature et stimuler les fonctions vitales de vos cheveux. Assurez-vous cependant que le complexe vitaminique que vous allez choisir comporte bien, en dosage suffisant, les trois ingrédients nécessaires à la croissance des cheveux : acides aminés soufrés (principaux composants de la kératine), zinc (qui favorise la synthèse de ces acides), vitamine B6 (qui potentialise l’action des deux premiers).

Racines-PlusA NOTER. Au Centre Clauderer, nous proposons des cures de Racines Plus, vitamines fortement dosées par nos soins et centrées sur la vigueur des repousses. Si vous êtes intéressée, écrivez-nous à lieninfo@clauderer.com, pour nous préciser votre nom et votre adresse postale. Nous vous enverrons, par retour et sans engagement de votre part, un bon de commande pour achat par correspondance.

Ingrédients pour 2 gélules Racines Plus
Hydrolysat de protéines de riz : 90 mg. Levure de bière : 60 mg. Extrait sec de courge graine : 60 mg. Extrait sec de cresson : 30 mg. Extrait sec d’ortie piquante : 18 mg. Anti-agglomérant : dioxyde de silicium. Anti-agglomérant : stéarate de magnésium. Vitamine B3 : 16 mg*.  Zinc (oxyde) : 10 mg*. Vitamine B5 : 6,0 mg*. Vitamine B6 :  1,4 mg*. Vitamine B2 : 1,4 mg*. Vitamine B8 : 50 µg*. Enveloppe d’origine végétale : maltodextrine. Sans lactose.

*  = 100% des AQR (apports quotidiens recommandés). Dépasser les pourcentages recommandés par l’UE est inutile car  notre organisme élimine le surplus.

SI LA CHUTE DE CHEVEUX SE PROLONGE

Si la chute persiste au-delà de quelques semaines ou si la densité de votre chevelure avait déjà tendance à diminuer avant la grossesse, il ne faut pas prendre à la légère une chute du post-partum. Le symptôme de chute persistante semble en effet indiquer que votre cuir chevelu présente une réceptivité particulière aux hormones androgènes. Pendant votre grossesse, l’afflux de vos hormones féminines a pu neutraliser pour un temps l’influence négative de ces hormones mâles. Mais après l’accouchement ou après le sevrage si vous allaitez votre bébé, la qualité de vos cheveux peut s’en ressentir : selon toute vraisemblance, certains repousseront encore plus fins et plus fragiles.

STRESS ET PERTE DE CHEVEUX

Ironie de la nature, la chute survient pour certaines en plein « baby blues » au moment où le changement de vie qu’apporte une naissance est vécu comme stressant, par la plupart des mères. En plus, pour celles qui reprennent le travail, c’est souvent l’époque où elles doivent se séparer de leur bébé pendant la journée et retrouver leur vie active. Le stress provoque alors une sécrétion accrue d’androgènes et peut augmenter le dérèglement des cycles capillaires.

LA MATERNITÉ COMME FACTEUR DÉCLENCHEUR

La maternité peut aussi agir comme facteur déclencheur. Certaines femmes observent en effet que leur chevelure a changé, depuis qu’elles ont eu des enfants. Avant, ces mêmes femmes n’avaient jamais remarqué de problème, au niveau du renouvellement de leurs cheveux. Et c’est bien à l’occasion d’une maternité que les ennuis ont commencé. Leur chevelure s’est appauvrie progressivement, elle est devenue moins fournie, plus fine, plus difficile à coiffer. Conséquence : si vous ne traitez pas votre chevelure à chaque maternité, celle-ci risque de se dégrader de grossesse en grossesse et de perdre beaucoup de densité par rapport à son volume initial.

Notre conseil : nous vous proposons lienun diagnostic approfondi de vos cheveux avec une analyse indispensable de leurs racines, pour déterminer avec précision l’état actuel de votre chevelure, son devenir et les quelques décisions à prendre.

 

TRAITER   UNE   CHUTE   DU POST-PARTUM   QUI   SE   PROLONGE

1°  Il faudra sûrement stimuler vos racines par un traitement local. Ce traitement permettra aux cheveux tombés d’être remplacés par des repousses égales en vigueur lien Traitements anti chute Clauderer et lienSérums Clauderer 6R et 7R. Des test conduits par la Faculté de Médecine de Besançon (Pr Herbein), ont en effet montré que le taux de croissance des cellules des cheveux était plus que doublé avec ces sérums.

2° Des vitamines pour cheveux, par voie orale, représenteront un complément utile à ces soins locaux. En cas de stress, vous pourrez ajouter une cure de magnésium (c’est un régulateur naturel de l’excitabilité nerveuse, un excellent anti-stress).

3°  Très important : En cas de reprise de la contraception, il faudra en parler à votre gynécologue, afin qu’il vous prescrive un contraceptif “pro-cheveux” Cf. lien Cheveux et contraception

4°  Également essentiel : vous faire prescrire une analyse de sang pour vérifier votre réserve ferrique. Beaucoup de femmes ont une réserve en dessous du taux normal, après un accouchement. Une carence en fer peut constituer un facteur aggravant de la chute de leurs cheveux.

Nous reviendrons en détail sur tous ces conseils, dans les conclusions de votre Diagnostic Approfondi.

Diagnostic Clauderer Approfondi

je profite de l'offre

 

 

RechercherBlogMenuAccueil